Process Alimentaire / À la une / Agroalimentaire : quels facteurs de succès à dix ans ?

Agroalimentaire : quels facteurs de succès à dix ans ?

Pierre Christen |  6 Mars 2017 | 

Christophe Bonduelle : "s'appuyer sur l'excellente image des IAA françaises à l'étranger'"

Face à une guerre des prix et des promotions qui ne faiblit pas, nous avons pris le parti de prendre de la hauteur pour nous projeter dans dix ans et nous interroger collectivement sur les facteurs de succès de l'industrie agroalimentaire. Les cadres et dirigeants qui ont joué le jeu font apparaître trois grands leviers : réussir la transformation numérique, rassurer le consommateur et se développer à l'international.

1 Réussir la transformation numérique

L'enjeu clef qui ressort est sans conteste celui de la révolution numérique qui va bouleverser autant les modes de consommation que les façons de produire, avec une équation paradoxale à résoudre que résume Bruno Thévenin, dg de Pepsico : « faire du sur-mesure tout en optimisant nos coûts ». Car les usages de consommation vont être bouleversés. « Un frigo intelligent qui me dit de manger des légumes car cela fait deux jours que je ne l'ai pas fait, cela change les comportements ! », illustre Christian Guyader. Du côté de la production industrielle, « la révolution numérique va permettre aux entreprises d’investir dans des outils automatisés à des prix de plus en plus compétitifs », souligne Sébastien Le Rendu, directeur industriel de Monbana.

2 Innover pour rassurer le consommateur

L'autre grand levier identifié par les industriels interrogés est celui de la ré-assurance. Il s'agit de combler le fossé entre industriels et consommateurs, creusé par les crises, sanitaires ou non, toujours médiatiques. Et pour regagner la confiance, Emmanuel Vasseneix, p-dg de LSDH, résume le sentiment de beaucoup : « Cela passe par proposer ce qui fera le plus de sens pour le consommateur » . Cela passe par la responsabilité sociétale et se décline par de multiples actions telles que l'amélioration des profils nutritionnels ou la protection de l'environnement. Des engagements à prendre, mais aussi à faire savoir, sans tricher. « La priorité, c’est la transparence », pointe Frédéric Ventre, dirigeant de Yooji.

3 Se développer hors de France

L'export est une piste clef pour sortir de l'étau de la guerre des prix. « Se développer à l'international est la principale voie pour reconstituer les cash-flows nécessaires à l’investissement », affirme Christophe Bonduelle. Et pour cela, l'image et le savoir-faire français sont un gage de réussite, à condition de faire preuve d'un volontarisme sans faille : « des moyens commerciaux et marketing importants avec de l’audace pour s’adapter aux spécificités réglementaires, de distribution et culturelles dans chaque marché », souligne Alain Castel, dirigeant du groupe Castel.

Retrouvez les versions complètes des tribunes publiées dans notre numéro de février 2017 :

- Olivier Athimon, dg d'Eurial (branche lait d'Agrial)

- Yves Audo, président d'Agromousquetaires

- Miloud Benaouda, dg de Barilla France

- Christophe Bonduelle, p-dg de Bonduelle,

- Alain Castel, dg du groupe Castel

- Christian Couilleau, dg du groupe Even et Laïta,

- Charles Darbonne, président de Darégal,

- Alexis Duval, président du directoire de Tereos

-Fabrice Fy et Mélika Zaouri, gérants de Nature et Compagnie

- Christian Guyader, p-dg de Guyader

- Laurent Jamier, directeur des opérations France de Meralliance (Thaï Union Group)

- Gaëtan Jégoux, directeur des opérations de Bridor Industrie

-Sébastien Le Rendu, directeur industriel de Monbana,

-David Ozenne, directeur innovation et R&D de Charal

- Didier Perreol, président-fondateur d'Ekibio

-Catherine Petitjean, p-dg de Mulot & Petitjean,

- Pierre Philippe, dg des Vignerons de Buzet,

- Philippe Rohmer, directeur qualité-sécurité-environnement du groupe d'Aucy,

- Jean-François Rous, directeur recherche et innovation du groupe Avril,

- Pascal Sabrié, président de Heineken France

- Christian Tacquard, président de Galapagos,

- Olivier Thébaud, directeur général de Pagès,

-Pierre-Alexandre Teulié, dg de la communication externe, des affaires publiques, du e-business et du développement durable de Nestlé France.

- Bruno Thévenin, dg de Pepsico,

- Emmanuel Vasseneix, p-dg de LSDH

-Frédéric Ventre, président-fondateur de Yooji

-Marc Vermeulen, directeur général de Brasseries Kronenbourg