Process Alimentaire / À la une / CFIA 2019 : l'Usine Agrolimentaire du Futur sera agile

CFIA 2019 : l'Usine Agrolimentaire du Futur sera agile

Pierre Christen |  27 Février 2019 | 

Soutenu par la région Bretagne, porté par le pôle de compétitivité Valorial et Bretagne Développement Innovation (BDI) et leurs partenaires (ABEA, centres techniques, BCI), l'espace Usine Agro du Futur monte en puissance lors de cette édition 2019 du CFIA. Placée sous le thème de l'agilité, cette vitrine de l'innovation va en effet s'installer dans le nouveau hall 6 et bénéficier d'une surface élargie à 430 m². De quoi présenter une zone de démonstration, riche de multiples avancées technologiques.

Pour illustrer les enjeux de flexibilité, elle va mettre en avant une ligne agile complète et en fonctionnement, tournée vers l'usine 4.0 et l'opérateur du futur. Comprenant quatre équipements dont une operculeuse et une machine de dépose de fourreaux pré-collés, la ligne a été conçue par l'équipementier Guelt, qui s'est associé à une dizaine de partenaires industriels de l'Ouest tels que Linpac Packaging (barquettes rigides), MM Packaging, API (hypervision), Bizerba Luceo (inspection optique), Altenov (cobot-module de pesée), Photon Lines (inspection des filets de poulets), Usitab (solutions sur tablettes), E-Mage-In-3D (mesure de l'ergonomie), Omron (AIV) et Gobio by GEBE2 (exosquelette).

Cinq démonstrateurs à découvrir

Cinq démonstrateurs côtoieront cette ligne. La collaboration cobot-opérateur sera illustrée par un tapis sensitif imaginé par le laboratoire universitaire LabSTICC-ENSIBS. Le Leti, institut du CEA Tech, va présenter une méthode rapide d'analyses des pathogènes : le Flowpad. Les résultats sont obtenus en deux heures. Associé à Steriflow, le CTCPA va exposer le logiciel de pilotage d’autoclave Optibar+ que le centre technique a développé avec AgroParisTech. Par simulation numérique en temps réel, il permet le suivi de la température à cœur dans les produits traités thermiquement. Autres démonstrateurs : la solution de formation à la découpe de viande en réalité virtuelle développée par Artefacto avec Bouchers Services et aussi la chaîne numérique conçue par l'alliance entre l'Institut Maupertuis, CRT Morlaix et SUNI ENS Rennes. Du scan 3D à la fabrication 3D, celle-ci permet de résoudre rapidement des problèmes auxquels sont fréquemment confrontées les équipes de maintenance industrielle.

Fort de cette dynamique, « le salon va être l’occasion de lancer un nouveau programme régional sur l’usine agroalimentaire du futur », annonce Paul-François Jullien, chef de projets « Numérique & Filières alimentaires » à Bretagne Développement Innovation.

Village FoodTech et réseautage international

Le plateau de l'Usine Agro du Futur va également mettre à l'honneur un village FoodTech. Cet espace va accueillir une vingtaine d'entreprises innovantes non exposantes au salon. A l'instar de Microbs qui a développé une solution pour détecter de façon précoce les incidents de stérilité en cours de production. On y trouvera aussi Atl-en-tic, l'union de cinq entreprises dédiées à l'intelligence énergétique (NKE Watteco, Energiency, Entech, Enerdigit et Akajoule). Moovency présentera Kimea, un outil de quantification du risque de troubles musculo-squelettiques à partir d’une seule caméra de profondeur. Dans le domaine des ingrédients alimentaires, Mussela valorise les moules sous-calibrées des baies de Pénestin et du Mont-Saint-Michel. Avec l'appui d'IDmer, la jeune société propose des PAI (jus de cuisson, poudres de moule, moules décortiquées).

En parallèle, le plateau de l'Usine Agro du Futur a prévu des temps de conférences et des rendez-vous d’affaires dédiés aux visiteurs internationaux. Ce pôle « International Networking » est coordonné par le réseau Enterprise Europe Network.