Process Alimentaire / À la une / Construction d'usines : le top 5 des chantiers 2017

Construction d'usines : le top 5 des chantiers 2017

Karine Ermenier - Pierre Christen |  9 Janvier 2017 | 

Nous en avons dénombré 100 ! Il s'agit des chantiers 2017 de nouvelles usines et extensions, qui s'achèveront ou démarreront cette année. Une enquête exclusive menée par la rédaction de Process Alimentaire et qui vient de paraître dans notre numéro de février. Voici les 5 chantiers d'envergure qui en sont extraits. Ils illustrent chacun à leur manière des besoins accrus en capacité de production nés d'une demande européenne et mondiale. Cela sur cinq marchés différents : les viennoiseries surgelées, le vin, les alternatives à base de soja, la mozzarella et le lait infantile.

Maîtres Laitiers du Cotentin : 114 M€ pour du lait infantile à l'export

Si le calendrier est respecté, les premières briquettes de lait infantile de 20 cl parfum banane devraient sortir de l'usine Maîtres Laitiers du Cotentin de Méautis dans la Manche en avril prochain. Destination : la Chine. La coopérative normande a, pour cela, investi 114 millions d'euros dans le bâtiment de 35 000 m² réalisé par Thébault Ingéniérie et dans le matériel de process, de conditionnement et de stockage (SPX, Tetra Pak, Alvey Samovie, Alstef, etc.). Et ce, en contrepartie d'un contrat de onze ans signé avec le groupe chinois Synutra, portant sur la production de 690 millions de briquettes annuelles. « La nouvelle usine sera occupée à 40 % par cette nouvelle activité, à 30 % par l’activité beurre et crème transférée de notre usine de Tribéhou (50) et le reste proviendra de développements internes dans l’ultra-frais », affirme Jean-François Fortin, directeur général du groupe.

L'usine de 35 000 m² finit actuellement d'installer ses machines de process, de conditionnement, de manutention et de stockage. Fin des travaux prévue en avril 2017.Crédit : Thébault Ingénierie.

Castel : 100 M€ pour le stockage de 46 000 palettes de vin

Le groupe Castel, numéro un du vin en France et en Europe, transférera d'ici fin 2017 tout le stockage des vins de son activité bordelaise (vins de marques, Châteaux et Domaines Castel, Grands Crus partenaires) sur un nouveau site de neuf hectares. Cette plate-forme logistique de 34 000 m² se situera à 400 mètres du siège social actuel du groupe, à Blanquefort (33). « Elle porte notre capacité de stockage de 34 000 à 46 000 palettes, soit plus de 30 millions de bouteilles. De quoi assurer une mise à disposition rapide de nos quelques 2100 références de vins commercialisées en moyenne chaque mois sur ce site», indique le groupe. La maîtrise d'oeuvre du projet, estimé à 100 M€ au total (bâti + équipements), a été confiée à l'architecte bordelais Hubert Saladin et au bureau d'études Artelia.

Le bâtiment de 34 000 m² couverts réunira d'ici fin 2017 en un seul espace les trois plate-formes logistiques actuelles de l'activité bordelaise de Castel (vins de marques, Domaines et Châteaux Castel, Grands Crus partenaires). Crédit : Castel.

Eurial : 135 M€ pour la mozzarella

Eurial, la branche lait du groupe coopératif Agrial, va doubler la capacité de production de sa fromagerie d'Herbignac (44), passant de 40 000 tonnes de mozzarella actuellement à 80 000 tonnes en 2020. Fort d'un investissement de 135 millions d'euros, ce projet est motivé par la demande croissante des marchés mondiaux et par la saturation du site de production. Dès sa construction en 2008, ce scénario avait été envisagé et intégré dans la conception de l'outil industriel par le maître d'oeuvre initial (SNC Lavalin, devenu Edeis le 30 décembre 2016). Les travaux devraient débuter fin 2017 pour une durée de deux ans, le maître d'oeuvre n'étant pas encore choisi. Une des deux tours de séchage du site sera également remplacée.

La conception du bâtiment réalisé en 2008 avait prévu une extension (à droite sur la photo) pour doubler la capacité de production. Crédit : Archives Process Alimentaire

Bridor : une plate-forme de viennoiseries surgelées à 150 M€

« C'est un projet gigantesque qui va nous permettre de multiplier par cinq notre capacité de stockage et de tout regrouper sur un même site ». Gaëtan Jégoux, directeur des opérations Bridor Industrie, résume ainsi le chantier de plate-forme logistique totalement automatisée démarré sur le site historique de Bridor (groupe Le Duff) à Servon-sur-Vilaine (35). La maîtrise d'oeuvre est réalisée par Gédouin Ingénierie (groupe Cecia). L’équipement intérieur, fourni par Ulma Handling, comprend un magasin automatique à – 20°C équipé de huit transstockeurs d’une capacité de 19 000 palettes. Ainsi qu'un buffer d’expédition à -20°C alimentant six quais. Ce premier projet est prévu d'être livré au premier trimestre 2018. Un second bâtiment verra le jour d'ici 2022, pour une capacité totale de stockage de 36 000 palettes et un investissement global de 150 M€.

Louis Le Duff a posé symboliquement la première pierre de ce chantier le 2 décembre dernier à Servon-sur-Vilaine (35).

Alpro : 50 M€ pour tripler la production de boissons au soja

L’usine Alpro d’Issenheim (Haut-Rhin) bénéficie de 50 millions d’euros d’investissements pour tripler d’ici fin 2017 sa capacité de production de boissons à base de soja. Elle passerait ainsi de 80 000 tonnes à 250 000 tonnes. Une extension de 7 000 m² est en cours, réalisée par le cabinet d'ingéniérie Cical, pour ajouter cinq lignes de fabrication aux deux existantes et construire un centre logistique de 4 000 m² sur 23 mètres de haut. La filiale de l’Américain WhiteWave Foods, racheté en juillet 2016 par Danone, prévoit de créer 80 emplois en 2017 et près de 150 au total lorsque l'outil tournera à plein. Alpro aurait d'ailleurs déjà dans ses cartons une autre extension de ce site alsacien, qui ferait grimper sa production à 400 000 tonnes par an, grâce à la fabrication de yaourts végétaux et de produits à base d’amande. WhiteWave Foods profite ainsi de la croissance de 20 % par an du marché européen des alternatives aux produits laitiers. La nouvelle filiale de Danone contrôle déjà 43 % du marché des produits à base de soja (boissons, margarines, desserts, alternatives aux yaourts et aux crèmes) sur le Vieux Continent.

Retrouvez notre enquête complète dans notre numéro de février (paru le 10 février 2017).


ISM Prosweet

29 Janvier - 1 Février 2017 , Koelnmesse à Cologne, Allemagne

BioFach

15 - 18 Février 2017 , Messe Nürnberg, Nuremberg, Allemagne

CFIA Rennes

7 - 9 Mars 2017 , Centre des Expositions de Rennes

Sandwich and Snack Show

15 - 16 Mars 2017 , Centre des expositions Paris Porte de Versailles

MADE Paris

28 - 29 Mars 2017 , Centre des expositions Paris Porte de Versailles