Process Alimentaire / À la une / D’aucy et Triskalia donnent naissance à un leader coopératif mondial

D’aucy et Triskalia donnent naissance à un leader coopératif mondial

Pierre Christen |  13 Décembre 2017 | 

D’aucy et Triskalia ont annoncé leur union le 12 décembre 2017 dans la salle Anne de Bretagne du Conseil régional de Bretagne. De gauche à droite : Dominique Ciccone, directeur général de Triskalia, Georges Galardon, président de Triskalia, Loïg Chesnais-Girard, président du Conseil régional de Bretagne, Serge Le Bartz, président de D’aucy et Alain Perrin, directeur général de D’aucy.

Les groupes d’Aucy et Triskalia ont annoncé mardi 12 décembre à Rennes au Conseil régional de Bretagne leur intention d’unir leurs forces pour bâtir un nouveau projet agroalimentaire coopératif breton. Le président de région, Loïg Chesnais-Girard, n’a pas caché sa fierté : « C’est un moment heureux, pour l’agriculture et l'agroalimentaire bretons. Nous sommes très fiers que Triskalia et D’aucy publient leurs bans au conseil régional de Bretagne et de voir naître un leader mondial en Bretagne, représentant plus de 20 000 agriculteurs et 9000 salariés. C’est remarquable !».

Le nouvel ensemble va représenter un chiffres d’affaires cumulé de 3,1 Mds€. Et affiche d’ores et déjà un objectif ambitieux de développement pour atteindre un chiffre d’affaires de 5 Mds€ en 2025.

Un protocole d’accord a été décidé et signé à l’unanimité par les conseils d’administration des deux coopératives lundi 11 décembre. L’union devra être entérinée en assemblée générale le 22 juin 2018. Elle se fera à parts égales (50-50) sur l’ensemble des activités. S’ouvrira alors une période de transition de deux ans de double gouvernance, avec conseil de surveillance et directoire, dans lesquels les coopératives auront encore mandat, avant une fusion totale et la constitution d’un conseil d’administration unique.

Le nom de la nouvelle entité sera dévoilé le 22 juin.

Un pôle coopératif agroalimentaire de référence

La nouvelle structure aspire à devenir un pôle coopératif agroalimentaire de référence pour apporter des solutions nouvelles aux agriculteurs, notamment en termes d’outils d’aide à la décision. Il s’agit aussi de construire des filières de valorisation autour d’une stratégie de marques, « qui auront la vertu d’avoir une forte authenticité, car elles participeront à rapprocher réellement les producteurs des consommateurs », précise Georges Galardon, président de Triskalia. « Et nous avons vocation à exporter notre modèle coopératif en dehors de la Bretagne. L’internationalisation sera un levier important de notre développement », complète Serge Le Bartz, président de D’aucy.

Pour les directeurs généraux de D'aucy et de Triskalia, Alain Perrin et Dominique Ciccone, ce projet "permettra, par effet de taille, la mise en oeuvre de nouvelles stratégies de croissance, en local comme à l'international et l'établissement de nouveaux modes de relation avec nos clients".

Le groupe D’aucy emploie plus de 4 000 salariés et réalise un chiffre d’affaires de 1,2 milliard d’euros. C’est le numéro un français en légumes appertisés et en ovoproduits, le numéro un européen en lardons.

Le groupe Triskalia rassemble 16 000 agriculteurs et compte quelque 5 000 salariés. Il réalise un chiffre d’affaires de 1,9 milliard d’euros. Ses marques emblématiques sont : Paysan Breton, Régilait, Mamie Nova, Ronsard et Prince de Bretagne.