Process Alimentaire / À la une / Energie : renouvelable et local sont les tendances de demain

Energie : renouvelable et local sont les tendances de demain

Pierre Christen |  27 Avril 2018 | 

Rouzbeh Rezakhanlou, directeur du marché d’affaires EDF – Direction Commerce Ouest

Sponsor du prix Energ’IAA 2018, EDF se positionne comme un partenaire de l’efficacité énergétique, avec une nouvelle ambition : développer les productions renouvelables en auto-consommation. La parole à Rouzbeh Rezakhanlou, directeur du marché d’affaires EDF – Direction Commerce Ouest.

Comment évolue le secteur agroalimentaire ?

La constante de tous les secteurs industriels en France et en Europe est évidemment d’aller vers davantage de performance économique et aussi d’aller vers davantage de performance énergétique. Mais le fait nouveau, peut-être plus encore dans l’agroalimentaire, est l’attention portée aux émissions de CO2. De plus en plus d’industriels veulent à savoir d’où vient l’énergie, dans une logique de garantie d’origine, avec la volonté d’augmenter la part de renouvelable.

Cependant, la pression sur les prix reste très forte…

C’est vrai. Nous vivons une concurrence de plus en plus vive et une logique de prix, qui continue de s’imposer. Notre souhait est d’apporter une valeur ajoutée sur l’efficacité énergétique et d’avoir un partenariat gagnant-gagnant avec nos clients via un accompagnement dans la durée. Les actions du lauréat d’Energ’IAA 2018 sont emblématiques. Ce que Triballat-Noyal gagne sur sa facture énergétique est durable. Sans parler des retombées positives sur le plan environnemental et social, qui vont bien au-delà de la simple baisse du prix du kWh.

Les énergies renouvelables vont-elles être plus compétitives ?

Absolument, leur prix va continuer de baisser fortement, en particulier sur le photovoltaïque. Pour fixer les idées, il y a dix ans il fallait 10 m² pour produire 1 MWh/an, 6 ou 7 m² suffisent aujourd’hui. Dans les laboratoires de recherche, les rendements obtenus sont encore deux ou trois fois supérieurs. Les productions renouvelables vont participer de manière significative au mix énergétique de la France. À ce titre, EDF a lancé un grand plan solaire, avec l’ambition d’atteindre 30 GW d’ici 2030-2035, soit l’équivalent de la puissance de 20 centrales nucléaires.

Et chez les industriels ?

C’est notre seconde grande ambition. Nous voulons accompagner davantage de clients sur leur production locale y compris en auto-consommation. Nos objectifs commerciaux sont très ambitieux, que cela soit des couvertures de parking ou des recouvrements de toitures ou en façade d’immeubles.