Process Alimentaire / À la une / Etiquetage nutritionnel : 5% des produits affichent le tableau Inco

Etiquetage nutritionnel : 5% des produits affichent le tableau Inco

Marjolaine Cérou |  12 Novembre 2013 | 

De mai à juin, nous avons enquêté dans les linéaires et analysé les étiquetages nutritionnels de 341 références. Premières observations, 93% des produits de notre sélection mentionnent des valeurs nutritionnelles, et 5 % d'entre eux respectent déjà le règlement Inco.

Jusqu’à présent d'ordre volontaire, la mention d’un étiquetage nutritionnel suit la directive 90/496/CEE, qui préconise deux types d’affichage le groupe 1 (valeur énergétique, protéines, glucides, lipides) et le groupe 2, plus complet (valeur énergétique, protéines, glucides, sucres, lipides, acides gras saturés, fibres, sodium). Le règlement Inco – Information du consommateur n°1669/2011- va rendre la déclaration nutritionnelle obligatoire sur les packagings des produits alimentaires. Les industriels auront l’obligation d’exprimer les valeurs nutritionnelles par « 100g » ou « 100ml », ce qui va encore plus faciliter la comparaison entre les produits d’une même catégorie par les consommateurs. A compter du 13 décembre 2016, tous les produits préemballés auront l’obligation d’afficher le tableau nutritionnel. Mais, pour les entreprises affichant de manière volontaire des informations nutritionnelles sur leurs produits, la mise en conformité avec le règlement Inco sera obligatoire dès le 13 décembre 2014.

Après avoir sillonné les linéaires de six enseignes de grande distribution et de deux enseignes de hard-discount du 2 mai au 21 juin 2013, nous avons mené une enquête d’observation des étiquetages nutritionnels de 341 produits parmi 16 catégories (plats-traiteur, les charcuteries, les viandes élaborées, les pizzas, etc.).

Au total, 93% des produits de notre sélection mentionnent des valeurs nutritionnelles sur leurs produits, tout règlement confondu (directive 90/496/CEE ou règlement Inco n°1169/2011). Déjà 5% des produits voient le tableau rendu obligatoire par le règlement Inco apposé sur leurs produits (voir graphique ci-contre). Pour rappel, ce « tableau Inco » devra obligatoirement comporté les mentions suivantes : la valeur énergétique, les matières grasses, les acides gras saturés, les glucides, les sucres, les protéines et le sel. Pourront être ajoutés de façon facultative les valeurs suivantes : les acides gras mono- et polyinsaturés, les polyols, les amidons, les fibres alimentaires, les vitamines ainsi que les sels minéraux. Deux échéances ont été fixées pour son application.

D’après nos observations, plus de 80% des produits suivent le groupe 2 (directive 90/496/CEE). Cet affichage est le plus complet de la directive avec pas moins de 8 valeurs nutritionnelles (voir graphique ci-contre). Preuve que l’étiquetage nutritionnel semble une démarche déjà relativement bien intégrée par les industriels et que le règlement Inco ne devrait pas être une rupture.

Comme le rappelle Guy Montlahuc, directeur général adjoint du CTCPA et animateur des formations « Comment mettre vos étiquettes en conformité avec le règlement Inco ? », « même si la première échéance est prévue pour le mois de décembre 2014, les industriels ne doivent pas pour autant tarder. Gestion des stocks d’étiquettes et préparation des nouvelles sont à prendre en compte dès à présent. 2014, c’est déjà demain », déclare-t-il.

>> Retrouver l’intégralité de notre enquête exclusive sur l’étiquetage nutritionnelle dans notre dossier de novembre 2013.