Process Alimentaire / À la une / L’équitable poursuit sa croissance

Marché

L’équitable poursuit sa croissance

Rémi Pin |  11 Mai 2010 | 

© sk_design - Fotolia.com

Café, bananes cacao…, les produits du commerce équitable gagnent en renommée. Leur notoriété est passée de 9% en 2000 à 87% en 2008, jusqu'à atteindre 95% en 2009. Longtemps cantonnés aux boutiques spécialisées ou à quelques rayons de supermarchés, ils s'affichent désormais sur tous les étals.

En 2009, le commerce équitable a engendré un chiffre d’affaires de 290 millions d’euros, en hausse de 13% par rapport à 2008. D’après une étude du cabinet Xerfi, le chiffre d'affaires hexagonal des produits labellisés Max Havelaar, label leader du commerce équitable en Europe, doublera entre 2010 et 2015.

Le café, produit le plus vendu

Les produits alimentaires représentent près des trois quarts des ventes des produits issus du commerce équitable. 52% des parts de marché sont détenues par quatre marques historiques. Les MDD ont représenté 30,1% de parts de marché, en hausse de 32%.

Le chiffre d’affaires de l’alimentaire équitable en GMS avoisinait les 120 millions d’euros en 2009 , en progression de 6%. Le produit équitable le plus plébiscité par les consommateurs est le café avec 51,8% des achats alimentaires équitables en grande distribution. Viennent ensuite le chocolat (15,9%) et le thé (8%). Les produits qui connaissant les croissances les plus importantes sont les épices, les glaces, le sucre et les apéritifs.

La quinzaine fête ses dix ans

Durant quinze jours, du 8 au 23 mai, les acteurs engagés dans le commerce équitable (entreprises, associations, collectivités…) associés à des sympathisants proposent de multiples animations. Petits-déjeuners, concerts, débats, projections de films ou encore promotion sur les produits équitables rythmeront cette quinzaine, qui fête sa dixième édition. Cela sera également l'occasion pour les acteurs d'exprimer un message politique fort sur le projet porté par le commerce équitable et sur les impacts concrets qu'il engendre au Sud pour améliorer les conditions de vie des producteurs.

Car la popularité du commerce équitable ne suffit pas toujours à convaincre les consommateurs. Selon un sondage TNS Sofres*, 38% d’entre eux n'achèteraient jamais équitable, et 25% feraient ce choix moins d'une fois par mois. Les raisons invoquées sont principalement le prix, jugé trop élevé, et le manque de traçabilité des produits.

*Sondage réalisé en mars 2008 par Tns-Sofres pour Malongo sur un échantillon de 1 000 personnes âgées de 18 ans et plus.