Process Alimentaire / À la une / La RHD, véritable laboratoire d’idées

La RHD, véritable laboratoire d’idées

Rémi Pin |  17 Avril 2012 | 

Le camion qui fume, symbole de la tendance street-food ! Crédit : Fanny B, www.playlikeagirl.fr

Manger sain et manger bon, mais également manger différent. Tels pourraient être les piliers de la restauration hors domicile des prochaines années. A quelques mois du Sial, les organisateurs du salon ont présenté les tendances clés. Ce secteur dynamique qui fourmille de nouvelles idées, à l’image du Camion qui fume, nouveau concept de street-food.

Restauration collective ou restauration commerciale, la RHD représente un repas sur cinq en France. Et malgré les aléas conjoncturels, ou la tendance actuelle du « fait maison », il s’agit d’un marché durablement porteur. 2011 reste l’une des meilleures années de la décennie avec un chiffre d’affaires de la consommation hors domicile qui progresse de 4,17% pour s’établir à 83,25 Mds € (source : Gira conseil) . Mais pour se démarquer de la concurrence, l’innovation est plus que jamais nécessaire pour durer sur le marché.

Suivre les attentes des consommateurs

L’accent est naturellement porté sur la qualité et doit permettre aux consommateurs de se restaurer de manière saine et gourmande. Sur un marché très dynamique, s’adapter aux demandes d’un client changeant et complexe est une obligation. Aujourd’hui, tous les acteurs développent des formules pour que les consommateurs maîtrisent leur budget. Les plats du jour se multiplient, les restaurants s’alignent sur le « traditionnel ». Les acteurs du marché s’adaptent également à la mobilité croissante des clients, via des implantations dans des zones de flux.

La thématisation de l’offre est une autre tendance de fond. Devant le point de vente, le client doit avoir une idée très précise de la proposition commerciale du restaurant. Et dans ce marché très compétitif, les frontières entre formes de vente n’ont jamais été aussi minces. Les formats hybrides entre supermarchés et point de restauration envahissent les grandes villes, et les restaurants proposent de plus en plus souvent un service en salle ou en comptoir et des menus à emporter. Autre tendance, le street-food émerge comme une nouveau type de restauration. C’est l’exemple du « Camion qui fume », nouvelle forme de restaurant mobile, où les plats sont préparés sous l’œil attentif du client.

Le Camion qui fume, ou l’essor du street-food

A l’origine du projet, Kristin Frederik qui après plusieurs années de formation culinaire en France imagine son projet de street-food. Le « Camion qui fume » arpente les rues de la capitale depuis novembre 2011. Ce nouveau concept itinérant haut de gamme est inspiré de projets réussis en Californie.

Lors du lancement, Kristin et son associé préparent une cinquantaine de burgers par service. Des burgers qu’elle souhaite différencier de ceux des chaînes de fast-foods : pain frais du jour, bœuf haché sur place, compotée d’oignons et frites maisons. Le concept fait le buzz. « Quelques mois après le lancement nous vendons plus de 150 hamburgers par jour, avec cinq services par semaine », précise l’américaine. Le succès est au rendez vous, avec près d’une heure d’attente pour déguster les vrais hamburgers et autre cheese-cake préparés par un pâtissier. « Les Parisiens adorent la street-food, c'est une expérience différente de leurs habitudes », commente-t-elle.

Aujourd’hui, son équipe a doublé et Le camion qui fume est très sollicité pour les événements privés. Elle prévoit l’achat de nouveaux camions dans le mois qui viennent. A terme, la jeune américaine voit grand et imagine « un camion qui fume dans toutes les grandes villes de France ».

La RHD au Sial 2012

La prochaine édition du Sial, qui se tiendra du 21 au 25 octobre 2012 à Villepinte placera la RHD au cœur de son dispositif. Parmi les nombreux centres d‘intérêt du salon, citons :

- La « Cuisine by Sial » l’espace privilégié des professionnels de la restauration,

- La création d’un restaurant VIP que les exposants pourront s’approprier pour présenter à leurs invités leurs nouvelles recettes,

- Un espace de démonstration culinaire centré autour de huit tendances dont le terroir, le street-food, la « bistronomie » ou la tendance « locavore »,

- Le show-room « Les Vitrines Gourmet » dédié aux produits destinés à la restauration.