Process Alimentaire / À la une / Les cinq voies d'innovation les plus « bankables »

A la Une

Les cinq voies d'innovation les plus « bankables »

Karine Ermenier |  6 Juin 2016 | 

Cette gamme de pâtes Panzani pétries et façonnées comme des pâtes fraîches a généré un chiffre d'affaires de 6,6 M€ selon Mintel en 62 semaines. Elle illustre le succès du savoir-faire authentique décliné en solution pratique.

Lors de sa matinée « Big Conversation » organisée fin mai 2016 à Paris, le cabinet d'études de marché Mintel a fait ressortir les tendances de marché qui ont le plus « drivé » l'innovation alimentaire en France en 2015 : l'authentique facile à cuisiner, le snacking sain, les mini-formats à partager, le retour à la simplicité et les aromatisations cocktails.

1. L'authentique facile à cuisiner

Pour le fromage, par exemple, l'authenticité est un attribut important pour 44 % des Français. Dans le domaine des plats préparés, la facilité de mise en œuvre est aussi importante. En mixant les deux, certaines innovations rencontrent le succès, à l'image de :

- Panzani Qualité Pâte Fraîche : des Fettuccine, Farfalles et Tagliatelles pétries et façonnées comme des pâtes fraîches, recommandées par les restaurateurs eux-mêmes.

Cette gamme de trois produits lancée en mars 2015 a généré un chiffre d'affaires de 6,6 M€ selon Mintel en 62 semaines.

- l'emmental râpé Grand Affiné de Président, fabriqué à partir de lait français et affiné pendant plus de six mois a été lancé en mai 2015. Il a dégagé un chiffre d'affaires de 3 M€ en 62 semaines.

2. Le snacking sain

38 % des Français aimeraient et jugent avoir besoin de perdre du poids. 26 % aimeraient disposer d'une offre plus large de snacking sain. Dans cette veine, Mintel illustre ces attentes par deux innovations particulièrement réussies.

- N.A ! Nature Addicts Crackers fins comprenant 95 % de riz thaï et cuits au four sans friture. Ils sont, de surcroît, sans gluten. Les quatre références de la gamme lancées en mars 2015 ont généré 2,2 M€ de chiffre d'affaires la première année.

- Daunat Tout Simplement. Cette gamme de six références lancée au premier trimestre 2015 a généré 11 M€ de ventes dès sa première année de commercialisation. Elle illustre le succès grandissant des salades, en remplacement des sandwichs, ainsi que des salades repas.

3. Les mini-formats à partager

Le mini a la cote, en sucré comme en salé. Au-delà du format, il ajoute la dimension « sociale » du produit à partager. Exemples mis en exergue par Mintel :

- Mini Cookies Granola de Lu : chaque étui de 160 g contient quatre sachets de 40 g. Ce produit, présent rapidement dans 70 % de la distribution française, a généré à lui seul 2,5 M€ de chiffre d'affaires dès sa première année de lancement.

- St Moret Apéritif billes de fromage : les trois références (coeur de figue, de pesto et de tomate) lancées en avril 2015 ont suivi la tendance des produits en bille du rayon traiteur (exemple avec les knacki balls) et ont généré 4,7 M€ de ventes dès leur première année de lancement.

Dans ce domaine, Mintel a également témoigné du vif succès rencontré en Grande-Bretagne par Cadbury Boost Bites lancé en juillet 2015 qui a généré 7,6M€ de chiffre d'affaires en seulement quarante semaines. Autre énorme succès commercial, celui des Tear n' Share de Wälkers : il s'agit d'un sachet de chips fines qui, une fois ouvert sert de bol à partager. Lancé en janvier 2016, ce produit dont la grande partie de l'innovation repose sur l'emballage, a déjà généré 5M€ en 12 semaines !

4. Une déclinaison simple mais efficace

- Lindt Sensation fruits : après seulement 12 semaines de lancement, cette gamme de trois références était déjà présente dans 80 % des points de vente et a généré 1,1 M€ de chiffre d'affaires.

- Harrys brioche tranchée à la farine complète : un simple changement d'ingrédient a permis à Harrys de répondre à une nouvelle frange de consommateurs. Ce produit lancé en mai 2015 a généré 300 000 € de chiffre d'affaires en 13 semaines selon Mintel.

- Pasquier Pitch Choco'barre : si simple qu'il fallait y penser ! Pasquier a ajouté une barre de chocolat à ses Pitchs pour imiter les enfants qui le faisaient eux-mêmes à la maison. Le résultat est au rendez-vous : lancé en septembre 2015, il a généré 10 M€ de chiffre d'affaires en 30 semaines et a enregistré un référencement très rapide dans 90 % des points de vente.

- Prince Goûter Moëlleux : il s'agit d'une version moelleuse des Prince de Lu, vendue en en paquets de 180 g contenant six cakes et lancée en avril 2015 sous deux formes (choco et tout choco). La première année de commercialisation a généré 2,9 M€ de chiffre d'affaires.

5. Les aromatisations cocktails

Tout peut désormais avoir goût de Piña Colada, mais sans alcool : la glace, les yaourts, les soft-drinks, etc. Mintel l'illustre à travers quatre exemples de boissons.

- Tropicana Cocktails du Monde Goyave Mangue & Litchi : 1,8M€ en 62 semaines

- Lorina Cocktail Mojito sans Alcool : 2M€ en 73 semaines

- Finley Mojito et Piña Colada : 1M€ après 25 semaines de vente

- 7Up Free Saveur Mojito : 225 000 € et distribution dans 60% des points de vente après 10 semaines