Process Alimentaire / À la une / Les facteurs de succès vus par Emmanuel Vasseneix, p-dg de LSDH

Les facteurs de succès vus par Emmanuel Vasseneix, p-dg de LSDH

6 Mars 2017 | 

Nous vivons une période de bouleversements considérables et d’accélérations des évolutions (alimentaires, digitales, juridiques, etc.)

Nous savons que demain nous consommerons des produits alimentaires, mais lesquels ? achetés où ? livrés où et par qui ? consommés où ?...

Les consommateurs, les citoyens, les salariés veulent comprendre leurs actions leurs actes d’achats, ils veulent choisir et être maîtres de leurs choix.

La "marque des consommateurs" en est un bel exemple, avec ce lien créé entre producteur et consommateur, où le transformateur comme le distributeur sont en retrait et simplement rendent les choses possibles.

Pour nous, à dix ans, cela passera par

1) Proposer ce qui fera le plus de sens pour le consommateur, ce qui aura permis de rétablir progressivement la confiance :

  • Nutrition (manger moins mais mieux, plus varié) en permettant le choix et la différence,

  • Naturalité (Bio et raisonné, nouvelles méthodes culturales, simplicité des formulations de produits transformés),

  • Service, la praticité des produits (ergonomie, lieux et instants de consommation, modes de distribution),

  • Lutte contre le gaspillage (portion, utilisation de matières premières délaissées),

  • Environnement (recyclage, limitation des GES (redécouvrir les aliments locaux, de saisons)),

  • Ethique (social, sociétal, aide aux pays en développement..), Équilibre des rétributions au sein de la filière,

  • Accessibilité (prix compétitif, distribution des produits).

2) Mais cela ne se fera qu’à la vitesse d'un changement de paradigme des citoyens et de leur rapport à l’alimentation, du retour aux choses simples, à une prise de recul sur les promesses marketing, à une exigence de transparence et de loyauté. Le rôle des services publics est fondamental, sur le maintien d’une concurrence saine, mais aussi sur l’équilibre des filières (de la fourche à la fourchette), selon une réglementation « intelligente ».