Process Alimentaire / À la une / Max Havelaar crée un « label ingrédient équitable ».

Max Havelaar crée un « label ingrédient équitable ».

Rémi Pin |  28 Janvier 2014 | 

Un produit qui utilise ces ingrédients issus du commerce équitable pourra désormais bénéficier d’un « label ingrédient équitable ». AndreyGorulko-istock

Encore trop confidentiel le commerce équitable ? Malgré une progression constante de ses ventes, (CA 2012 : 346 M€, +10% vs 2011 pour les produits labellisés Fairtrade / Max Havelaar), l’équitable reste un marché de niche. En France, la fréquence d’achat est de trois produits par an. Par exemple, seulement 1,2% des volumes mondiaux de cacao sont vendus aux conditions « fairtrade », c’est moins de 1% pour le sucre. « Pour de nouveaux impacts sur les producteurs et leurs économies, il faut vendre plus de volume », reconnaît Marc Blanchard, directeur général de Max Havelaar France, le principal label de commerce équitable.

De nouveaux labels « équitables »

Pour bénéficier du label Max Havelaar jusqu’à présent, la règle est simple : tout ce qui peut être issu du commerce équitable dans le produit doit l’être. Mais de nouvelles règles mondiales viennent d’être établies à destination des produits composés. Dans l’alimentaire, elles concernent les filières cacao et sucre de canne. Un produit qui utilise ces ingrédients issus du commerce équitable pourra désormais bénéficier d’un « label ingrédient équitable ».

Il existe plusieurs cas de figures. Prenons l’exemple d’un produit sucré qui contient 20% de cacao. Pour afficher un « label ingrédient équitable » en face avant du packaging, tout le cacao du produit devra être équitable. Pour les quantités moindres de produits équitables dans la recette, l’entreprise pourra communiquer en face arrière de son packaging ou sur son site Internet. « On ouvre la possibilité aux entreprises de se livrer au commerce équitable, de mettre en avant cet approvisionnement en matières premières », explique Valérie Hauchart, responsable relations réseaux de producteurs et Fairtrade international.

Doubler les ventes de Fairtrade

L'objectif essentiel de ce nouveau programme est d'augmenter de façon significative les ventes de matières premières équitables. Les producteurs de cacao et de sucre ne vendent actuellement qu’une partie de leur production aux conditions Fairtrade (28% pour le cacao, 30% pour le sucre). Max Havelaar espère doubler ses ventes dans le monde à l’horizon 2017 grâce à ce nouveau système d’approvisionnement. En France, l’objectif est d’atteindre un chiffre d'affaires de 700 M€ dans 3 à 5 ans.

« En France, il y a de très belles entreprises qui ne sont pas engagées encore dans le commerce équitable, constate Marc Blanchard. Certaines recherchent des modes d’approvisionnement durable, notamment pour le cacao qui va se tendre dans les prochaines années. L’équitable peut être une solution ». Les entreprises auront le choix de s’approvisionner en filière équitable pour une gamme de produits spécifiques, voire pour l’ensemble de leur production.

Neuf sociétés*, dont le géant de la confiserie Mars ainsi que d’autres entreprises et distributeurs en Suisse, en Allemagne et au Japon, sont parmi les premiers à prendre des engagements importants envers les producteurs de cacao équitable dans le cadre de ce nouveau programme. Les ventes de cacao équitable devraient ainsi augmenter de 14% en 2014, ce qui génèrera 1,2 million de dollars supplémentaires de prime de développement pour les producteurs de cacao.

* Les sociétés à avoir annoncer des engagements avec les Programmes d’approvisionnement Fairtrade : Mars, Rewe, Riegelein, Coop, Kambly, AEON, Lidl et Kaufland, Switcher.

Chiffres clés Fairtrade /Max Havelaar

Monde :

1,3 million de producteurs (8 millions de familles qui bénéficient du système)

4,8 Mds € de CA mondial en 2012

La France est le 3ème pays consommateur.

France :

CA 2012 : 346 M€, +10% vs 2011. Le CA en France a été multiplié par 5 entre 2004 et 2012.

3600 produits labellisés Fairtrade / Max Havelaar en France, 57% sont également labellisés agriculture biologique.

200 PME françaises fabriquent des produits équitables.