Process Alimentaire / À la une / Nestlé Waters lance la modernisation de l’usine Perrier

A la Une

Nestlé Waters lance la modernisation de l’usine Perrier

Pierre Christen |  4 Juillet 2017 | 

Le plan Perrier Cap 2020 prévoit un investissement de 200 millions d’euros sur cinq ans pour développer le site de Vergèze (30) et atteindre une production de 2 milliards de bouteilles par an (contre 1,32 milliard en 2016). Une augmentation de capacité spectaculaire, pour cette marque emblématique, qui répond à « une demande consommateur à la recherche de liquides en adéquation avec leurs attentes santé, souligne Fabio Brusa, directeur des relations extérieures de Nestlé Waters France. Cette dynamique de croissance est le fruit de notre politique d’innovation. » . A l’instar des nouveaux parfums ajoutés cette année à la gamme d’aromatisés : pamplemousse rose et pastèque.

Cinq nouvelles lignes de production sur un site de 100 000 m²

« C’est un investissement de modernisation industrielle sans précédent », affirme Denis Cans, le président de Nestlé Waters France. « Le site d’embouteillage aura un nouveau visage, il y aura une meilleure circulation des flux et la production va gagner en capacité et en flexibilité », complète Fabio Brusa. Le projet consiste à créer une seule unité de production moderne et centralisée de 100 000 m², constituée de l’actuel hall de production et de l’ancien entrepôt de produits finis. Cinq nouvelles lignes d’embouteillage à hautes cadences vont être installées. Ce qui portera le total à 14 lignes (PET, verre et canette). Un nouvel entrepôt de produits finis est prévu.

Création de nouvelles routes

La création de nouvelles routes et la relance du transport ferroviaire pour le grand export sont aussi programmées. En 2016, 768 millions de bouteilles ont en effet été vendues à l’international, soit 55 % du volume conditionné, dans 144 pays, principalement vers les Etats-Unis, le Canada, la Belgique, le Japon et le Chili.

« En 2016, nous avons préparé le terrain. Le plan d’embauche est aujourd’hui terminé, avec deux cents recrutements, qui porte l’effectif total en CDI à 1000 personnes, auxquelles il faut ajouter 200 CDD », affirme Fabio Brusa, directeur des relations extérieures de Nestlé Waters France. Il s’accompagne d’un plan de montée en compétences, soit environ 40 000 heures de formation, axées en 2017 sur les formations techniques, l’accompagnement à la prise de poste, la sécurité des collaborateurs, l’amélioration de la performance industrielle et les exigences en matière d’hygiène et de qualité. Perrier en profite pour favoriser l’alternance générationnelle. L’âge moyen sur Vergèze est autour de 50 ans et plus. Un plan de départs volontaires en congé de mobilité a été mis en place pour 140 salariés. 106 départs ont déjà été réalisés en 2016 et 103 embauches de jeunes ont été réalisées au fur et à mesure.

A cela s’ajoutent des initiatives en lien avec les acteurs locaux pour protéger la qualité de l’eau. Un plan agroforestier, réalisé en partenariat avec le collectif Pur Projet, court sur trois ans. Il consiste à associer la présence d’arbres, de cultures et d’animaux sur une même parcelle. « C’est très important pour nous d’investir dans le Gard dans une logique de maillage territorial pour que le département conserve son attractivité », souligne Fabio Bruza. Par exemple sur la commune du Cailar, à proximité du site, des haies composites pompes à nitrates ont été plantées, dans la zone d’une nappe, pour lutter contre les risques de pollution des ressources en eau d’adduction pour les riverains.