Process Alimentaire / À la une / Prix du lait : Lactalis et ses producteurs trouvent enfin un accord

A la Une

Prix du lait : Lactalis et ses producteurs trouvent enfin un accord

K.E. |  30 Août 2016 | 

Le bras de fer aura duré une semaine et se solde enfin par un accord à l'issue d'un troisième round de négociations. Les représentants de producteurs de lait et le groupe Lactalis ont, en effet, conclu un accord ce matin à la préfecture de la Mayenne à Laval, là où se trouve par ailleurs le siège du géant mondial. Il fixe le prix de la tonne de lait à «290 euros en moyenne» pour les cinq derniers mois de l’année, selon Sébastien Amand, vice-président de l’Organisation de producteurs de Normandie et du Centre, cité par plusieurs quotidiens. Selon le site de Libération, cet accord prévoit, précisément, une augmentation de 5 euros du prix des 1000 litres tous les mois jusqu’à la fin 2016, soit 280 euros en août pour arriver à 300 euros en décembre. Lissée sur l’année, la rémunération de la tonne se porterait à 275 euros, ce qui équivaut à la moyenne française actuelle. En contre-partie, les producteurs se sont engagés à stopper leurs actions de blocage et toutes autres mobilisations sur les sites de production du groupe Lactalis.

En acceptant un prix du lait à 290 € les 1000 litres, le groupe français se positionne largement au-delà du prix européen. Le groupe laitier avait d'ailleurs rappelé pendant le conflit que « parmi les grands pays producteurs de lait, la France est aujourd’hui celui où le prix du lait est non seulement le plus élevé mais au-delà, il est nettement supérieur à ceux de tous les grands concurrents européens et notamment l’Allemagne, premier producteur européen ».

En guise de comparaison, les principaux pays ont des prix du lait inférieurs :

- Belgique : 216 €/1000 l

- Irlande : 237 €/1000 l

- Allemagne : 240 €/1000 l

- Pays-Bas : 246 €/1000 l

- Danemark : 260 €/1000 l

Face aux risques de dégradation de son image et aux incidences commerciales collatérales, Lactalis a préféré plier et dégrader ses positions vis-à-vis de ses compétiteurs européens sur les marchés des produits industriels (beurre, poudre de lait, fromages). Le groupe français souligne que « les industriels laitiers collectent tout le lait produit, y compris celui qui est valorisé bien en dessous du prix payé, compte tenu d’un marché fortement dégradé ». Schématiquement, les industriels, Lactalis en tête, écoulent la surproduction nationale, parfois à perte, alors que rien ne les y oblige.

Les producteurs, eux, tout naturellement se réjouissent d'avoir obtenu gain de cause. Mais ne considèrent pas, pour autant, que tous les problèmes sont résolus. Comme en témoigne la déclaration de Thierry Roquefeuil, président de la FNPL (Fédération Nationale des Producteurs Laitiers) : "Je suis fier de cette victoire rendue possible par l’action conjointe et complémentaire du syndicalisme et des organisations de producteurs. Cet accord dont je me félicite ne va pas à lui seul répondre à la crise laitière qui perdure. La responsabilité des autres entreprises laitières est évidemment clairement engagée. Un grand pays agricole comme la France ne peut laisser structurellement ses agriculteurs vendre en dessous de leurs coûts de production. La vente de leur produit ne suffit plus aux agriculteurs français pour vivre. C’est choquant, anti-économique et socialement dangereux. Ce combat est aujourd’hui partagé par les consommateurs que je remercie pour tous leurs messages de soutien. C’est pourquoi le projet de loi Sapin 2 doit permettre de définir le cadre de relations commerciales renouvelées et transparentes. L’objectif est que les producteurs de lait puissent logiquement et légitimement bénéficier de la valeur ajoutée créée par toute la filière laitière française sans se trouver contraints de faire pression et de négocier pendant 24 heures leur rémunération avec chaque entreprise ! »


ISM Prosweet

29 Janvier - 1 Février 2017 , Koelnmesse à Cologne, Allemagne

BioFach

15 - 18 Février 2017 , Messe Nürnberg, Nuremberg, Allemagne

CFIA Rennes

7 - 9 Mars 2017 , Centre des Expositions de Rennes

Sandwich and Snack Show

15 - 16 Mars 2017 , Centre des expositions Paris Porte de Versailles

MADE Paris

28 - 29 Mars 2017 , Centre des expositions Paris Porte de Versailles