Process Alimentaire / À la une / Spécial CFIA 2018. Découvrez les 12 nominés aux Trophées de l'Innovation

A la Une

Spécial CFIA 2018. Découvrez les 12 nominés aux Trophées de l'Innovation

La rédaction |  28 Février 2018 | 

Les lauréats des Trophées de l'Innovation du CFIA Rennes 2018 seront dévoilés le mardi 13 mars, lors de la soirée du salon.

Près de 120 nouveautés ont concouru aux Trophées de l’Innovation organisés par le CFIA Rennes 2018. Voici les nominés en attendant le verdict mardi 13 mars lors de la soirée du salon.

Catégorie Ingrédients-PAI

Barentz distribue la nouvelle protéine de lentilles d’eau (Lemna) de la société américaine Parabel. « Lentein complete » contient 45-50% de protéines très digestibles, ainsi que 35 - 45 % de fibres, des minéraux et des omégas 3. Cette nouvelle source de protéines végétales sans OGM et sans allergène pourrait intéresser le marché des aliments diététiques ou pour sportifs. Un dossier Novel Food a été déposé pour l’Europe. Lentein est déjà commercialisée aux États-Unis et en Asie.

Plantex a développé un extrait de kasha (sarrasin décortiqué grillé) concentré liquide, qui confère des notes chaudes et torréfiées originales, en complément des notes brunes classiques. La gamme « Brealth Kasha » est sans gluten, ce qui offre aussi de nouvelles opportunités d’aromatisation des produits de boulangerie qui surfent sur le gluten-free.Un intérêt aussi dans les applications sucrées (glaces, pâtisseries...) ou salées (plats cuisinés, traiteurs…)

Chr. Hansen a lancé la seconde génération de FreshQ, ses ferments de bioprotection. Une douzaine de nouvelles cultures ont été développées pour les produits laitiers fermentés, principalement kéfirs, crèmes fraîches, fromages blancs... Elles confèrent une durée de vie plus longue (augmentation de sept jours de DLC) en protégeant la matrice contre les levures et moisissures. Les conservateurs peuvent même devenir inutiles dans certains cas.

Catégorie Qualité-Hygiène-Sécurité-Environnement

Knecht France automatise et fiabilise l’affûtage

L’affûteuse automatique E50 de Knecht France garantit la qualité de l’affûtage. Son intérêt : pallier les difficultés de recrutement et assurer une bonne répétabilité. Ce qui permet de consommer trois fois moins de couteaux. Implantée dans la salle d’affûtage, la machine permet de traiter dans un même cycle 48 modèles de tailles et de formes différentes grâce à deux magasins de chargement de 24 couteaux chacun.

Neogen détecte Listeria en moins d’une heure sans enrichissement

Grâce à son protocole sans enrichissement, le Listeria Right Now de Neogen détecte en moins d’une heure la présence des Listeria (dont Listeria monocytogenes) dans l'environnement. Cela grâce au lecteur ANSR développé par Neogen, qui s’appuie sur la technique d’amplification isotherme et cible l’ARN ribosomique. La sensibilité de la méthode a été validée par NSF International.

Suez créé l’Ebay des biodéchets

Les enchères sont ouvertes pour les biodéchets ! La place de marché digitale Organix facilite la mise en relation entre fabricants et méthaniseurs. Le principe : l’industriel fixe un prix pour ses déchets et le méthaniseur accepte ou fait une offre différente. Ce qui garantit la transparence des prix. Suez assure de son côté l’audit des méthaniseurs et leur compatiblité avec les biodéchets.

Catégorie Emballages - Conditionnements

Etik Ouest intègre le bec verseur dans les sachets

Le Breton Etik Ouest a créé un concept de sachet quattro seal avec bec verseur intégré dans le soufflet, permettant un versage facile et ergonomique ainsi qu’une refermeture propre. Le bec verseur est rapporté industriellement à cadence rapide sur le film sans modification du process d’ensachage chez l’industriel. Il est déposé par Etik Ouest qui découpe la forme de l’ouverture sur le film fourni par le client. Il s’ouvre via un adhésif et se referme mécaniquement d’une simple pression sur le bec.

Actalia secoue le marché des légumes cuisinés

Le centre technique agroalimentaire Actalia Innovation présente un nouveau concept d’emballage pour légumes cuisinés frais à vendre au rayon libre-service. Il comprend un sachet souple composé d’un complexe présentant un papier kraft non imprimé à l’extérieur. Pour le décor, un feuillet translucide est scellé en haut du sachet, sur lequel est imprimé le design. Réchauffable au micro-ondes, ce sac cabas offre une large ouverture, pour une consommation directement dans le pack.

Les gourdes se passent de bouchon avec the Flexible Packaging Company

Le Squeasypak par The Flexible Packaging Company (FPC) est une poche souple sans bouchon, tenant debout, qui reste étanche dans toutes les positions après ouverture. Une valve auto-obturable permet de retenir le flux une fois la poche ouverte. Pour le consommateur, le principe est simple : il suffit de découper l'extrémité de la valve, de presser pour évacuer le liquide, puis de relâcher. Ce système permet de s'affranchir du bouchon et de réaliser, selon FPC, 20 % d'économies sur le poids de l’emballage et 35 % sur le prix comparativement à une gourde avec bouchon.

Le Squeasypak engage trois FPC pour les films, Prepac France pour les machines de conditionnement et le fabricant de produits d’hygiène Artugo (détenteur de la licence pour la France et la Belgique).

Catégorie Équipements - Procédés

B&R accélère la production personnalisée de masse

Le système de transfert AcoposTrak développé par B&R se compose d’une piste à moteurs linéaires sur laquelle circulent des navettes indépendantes. Des segments droits et plusieurs types de segments courbés- tous en acier inox- assurent une grande variabilité de configuration. Le principal avantage : séparer ou regrouper des produits en fonction du chemin défini pour chaque navette. Ces opérations s’effectuent à pleine cadence sous le seul effet des forces électromagnétiques.

Clauger vise le zéro rejet énergétique

La Pile Énergétique Chaude présentée par Clauger est une solution de récupération d’énergie sur les chaleurs fatales. En évitant les rejets thermiques et en coordonnant les besoins en froid et en chaud, elle permettrait de réduire de 30 % la facture énergétique d’un site. Les rejets sont collectés et stockés dans un ballon à stratification, dimensionné en fonction du besoin en énergie. Ce ballon est associé à un circuit hydraulique, capable de gérer la production d’eau chaude à différents niveaux de température. L’ensemble est coordonné par une régulation dont l'algorithme permet de récupérer de la chaleur tout en fonctionnant en haute pression flottante.

Endress + Hauser sécurise les process chauds

Fruit de dix ans de recherche, le capteur TrustSens d’Endress + Hauser s’auto-étalonne en ligne en permanence. La Pt100 est associée à une référence stable et précise : le point de Curie, qui est une constante spécifique intrinsèque d’un matériau (la céramique). La mesure d’un écart avec cette référence permet de calculer une éventuelle dérive le plus tôt possible et de savoir depuis quand elle intervient. Avec une référence à 118°C, TrustSens trouve aujourd’hui des applications dans le domaine de la stérilisation. De quoi sécuriser les process et alléger le processus de vérification métrologique.