Process Alimentaire / Brevets / Un traitement UV-C pour les végétaux frais contaminés par des pesticides

Un traitement UV-C pour les végétaux frais contaminés par des pesticides

Stéphanie Perraut |  17 Décembre 2018 | 

Des chercheurs du CNRS et des Universités d’Avignon et de Montpellier ont défini un procédé de décontamination des plantes, fruits et légumes frais par exposition de leur surface à des impulsions lumineuses de 50 ms à 2 s. 80 % de l’énergie est obtenue par un rayonnement en UV-C, à des longueurs d’onde comprises entre 100 nm et 280 nm. La densité énergétique délivrée par chaque impulsion sur la surface à traiter est comprise entre 0,1 et 3 kJ/m². Ceci permet d’éliminer une quantité significative de pesticides tout en évitant la dégradation des cellules végétales. Cinq pesticides ont été testés (l’azoxystrobine, la lambda-cyhalothrine, la fluorpicolide, le primicarb et le propamocarbe) avec des réductions de quantités constatées de 1,4 % à 77 %. L’utilisation de plusieurs impulsions successives permet en outre de réduire la densité d’énergie par impulsion et donc l’échauffement de la surface.

Brevet WO2018167439 A1 , publié le 20 septembre 2018.