Process Alimentaire / Emballage / 10 emballages durables et pratiques à découvrir sur Fachpack

Emballage

10 emballages durables et pratiques à découvrir sur Fachpack

Karine Ermenier |  24 Septembre 2018 | 

Le salon FachPack va ouvrir ses portes le 25 septembre à Nüremberg en Allemagne pour une durée de trois jours. Depuis sa création en 1979, l'événement est monté en puissance, pour s'installer parmi les salons majeurs à l'échelle européenne en matière d'emballage et de conditionnement aux côtés d'Interpack ou de All4Pack. Lors de sa dernière édition en 2016, il avait accueilli 1 542 exposants et 41 000 visiteurs. Process Alimentaire vous propose une sélection de dix innovations packaging (concept, matériau) à découvrir sur place.

  • Greenbox Bionatic épargne les arbres

L'emballage en carton durable "Tree Free" de Greenbox Bionatic est fabriqué à partir de fibres résiduelles de canne à sucre. L'avantage concurrentiel mis en avant par le fabricant : aucun arbre n’est abattu pour fabriquer cet emballage issu de déchets agricoles. 100 % biodégradable, il s’adapte aux produits froids, comme chauds sans revêtement.

Hall 7A - Stand 631

  • Mondi rend son film barrière recyclable

Mondi expose sur son stand son nouveau BarrierPack Recyclable, un film laminé développé pour les sachets pré-formés type Stand Up. « Il a été créé dans le but de réduire les déchets plastiques sans mettre en péril la qualité et la fonctionnalité du matériau, dans le respect des principes de l’économie circulaire », indique le fabricant. Conçu à l’aide de deux couches de film PE, BarrierPack Recyclable permet d’obtenir un emballage souple à ouverture facile et refermable. Il promet d’être plus solide et plus léger qu’un film laminé conventionnel en PET/PE de la même épaisseur. Il peut être formé directement sur machine FFS (Form Fill Seal) ou utilisé pour les emballages pré-formés. Sa barrière anti-humidité le rend adapté aux aliments secs, aux ingrédients, au pet-food, etc.

Hall 7 - Stand 254

  • Edelmann décore ses étuis d’une feuille de cellulose compostable


Dans le domaine du décor, Edelmann propose une solution qui « offre un effet visuel positif, avec effet whaou, sur le consommateur, tout en n’ayant pas d’impact négatif sur l’environnement ». Sa feuille Eco Star se distingue ainsi par un effet gloss et coloré, sa résistance aux rayures et par sa compostabilité. Il s’agit, en effet, d’un matériau issu de la pulpe de bois. Cette feuille de cellulose transparente est métallisée avec une fine couche d'aluminium, créant ainsi un effet de brillance métallique. La feuille Eco Star est imprimable en offset ou en sérigraphie et peut être enduite ou estampée.

Hall 8 – Stand 414


  • Van Genechten Packaging met le skin sur carton plat

En collaboration avec le fabricant d’operculeuses Sealpac, Van Genechten Packaging présente le FlatSkin, un procédé d’emballage skin sur carton plat. Cette solution réduit de 75 % la consommation de plastique, comparativement à une barquette sous skin classique. L’ouverture du film est facilitée par un onglet de préhension. Après consommation, tout a été conçu pour que le film supérieur, mais aussi le film fin d’enduction recouvrant la plaque carton, se séparent facilement du carton pour faciliter le geste de tri. Imprimé avec des encres à faible migration, le carton est disponible en plusieurs dimensions et formes.

Pour plus d'informations, lire « Le skin s’allège en plastique » et « Deux spécialistes du bio font carton plat » dans Process Alimentaire de septembre 2018 .

Hall 5 – Stand 251

  • Futamura dévoile des films compostables

Les films NatureFlex présentés par Futamura sont fabriqués à partir de cellulose issue de matière première certifiée FSC ou PEFC. Ils promettent d’offrir une excellente barrière à l’oxygène et aux arômes, complétées par une barrière fonctionnelle aux huiles minérales (MOSH / MOAH) pendant plus de cinq ans. Biodégradable et « home-compostable », NatureFlex s’adresse aux marchés des fruits et légumes, du thé ou café, des produits laitiers, de la viande, des produits secs et de la confiserie. Il peut être combiné à du carton ou du papier.

Pour compléter, lire « Ces matériaux qui contribuent à l’allée sans plastique d’Ecoplaza », dans Process Alimentaire d’avril 2018 .

Hall 6 – Stand 113

  • Ballerstaedt enlève l’aluminium des opercules

Ballaerstaedt présente un nouveau film d’operculage sans aluminium compatible avec les pots ou barquettes en PET, le BaCo Sealfilm PET-W Unicoat 5.1. Cette feuille en PET blanche permet un rendu attractif tout en présentant de bonnes propriétés de scellabilité assurant l’étanchéité de l’emballage. Il résiste à des températures de scellage allant jusqu’à 230°C.

Hall6 – Stand 350

  • Polyden intègre la poignée dans l'emballage

Polyden présente pour la première fois son "Smart handle », un nouvel emballage de regroupement qui permet de communiquer ou d’imprimer des publicités de façon continue sur la poignée de préhension et à sa base. Il se destine aux produits à gros volume. Le film et la poignée sont, en effet, issus du même film plat. La poignée, ingénieusement pliée dans le film, ne se déploie que lors du remplissage. L’intégration de la poignée permet de réduire l’épaisseur du film de 15 %.

Hall 6 – Stand 357


  • Le film Vsteam de SP Group passe au four micro-ondes

SP Group expose une version optimisée de son VSteam Bag lancé en 2014. En plus de supporter la surgélation à basses températures, ces sachets peuvent désormais supporter les process de pasteurisation, de stérilisation en autoclaves et peuvent être passés au four micro-ondes pour des opérations de réchauffage ou de cuisson.

Hall 7 – Stand 722

  • Meyer Seals facilite l’ouverture d’opercules

Meyer Seals présente plusieurs nouveautés, parmi lesquelles la solution ALKOseal pierce 'n' peel. Il s’agit d’un opercule conçu pour être intuitif et facile à ouvrir. L’impression et la forme de la zone d’ouverture sont personnalisables selon les besoins. 
Ce système d’ouverture facile répond notamment aux besoins des populations vieillissantes. Meyer Seals dispose de deux sites de fabrication en Europe et d’une unité de production en Thaïlande. L’entreprise peut trépondre aux besoins de société « globales ».

Hall7 Stand 7 -262

  • Fraunhofer IML optimise l’agencement des produits dans les colis

La division gestion de flux et logistique de l’institut allemand Fraunhofer dévoile son assistant de conditionnement numérique "Passt". Cet outil, à tester en réel sur le salon, guide le préparateur de commande (dans le e-commerce par exemple) en lui indiquant à l’aide de LED la position optimale d’un produit dans un carton d’expédition. Et ce, dans l’objectif d’optimiser l’utilisation du volume du carton et de minimiser l’espace vide. Cela garantit un process de conditionnement plus économique et plus écologique.

Hall 4 – Stand 242

Pour plus d'informations sur la gestion du vide dans les emballages e-commerce, lire « E-commerce : en quête du sur-mesure » dans Process Alimentaire d’octobre 2018 à paraître le 10 octobre.