Process Alimentaire / Emballage / Carrefour se lance dans la chasse aux emballages plastiques jetables

Emballage

Carrefour se lance dans la chasse aux emballages plastiques jetables

Karine Ermenier |  4 Juin 2018 | 

Carrefour veut réduire le recours aux emballages et produits plastiques à usage unique et systématiser le recyclage. L’enseigne soutient même le mouvement citoyen Plastic Attack qui réalise des opérations chocs dans les supermarchés pour sensibiliser les citoyens.

L’opération a fait grand bruit. Le collectif Plastic Attack a mené sa première opération en France le week-end dernier à l’hypermarché Carrefour Bercy 2 et dans le supermarché Monoprix de Montparnasse. Principe du mouvement né récemment en Grande-Bretagne : rendez-vous est donné dans un supermarché aux éco-citoyens via une page Facebook. Ils y font leur courses et laissent sur-place leurs emballages en plastique. « De quoi démontrer visuellement la quantité disproportionnée de plastiques et d’emballages superflus utilisés pour conditionner ces produits», explique le collectif.

Quelques jours avant, le groupe Carrefour avait justement affirmé publiquement son soutien à cette opération. « Carrefour accueille et soutient le mouvement citoyen Plastic Attack pour trouver des solutions alternatives», indiquait l’enseigne le 31 mai dernier dans un communiqué qui avait pour principal objectif de présenter sa démarche de réduction des emballages à horizon 2025. Son plan « 100 % d’emballages recyclables, réutilisables ou compostables », vise à créeer une nouvelle économie des emballages en passant du jetable à une économie circulaire. « En cohérence avec la Feuille de Route sur l’Economie Circulaire portée par le Ministère de la transition écologique et solidaire, Carrefour soutient la création d’un Pacte National sur les plastiques. Cette transition nécessite de repenser collectivement l’usage des ressources, réduire le recours aux emballages et produits plastiques à usage unique et systématiser le recyclage », indique l’enseigne.

Contrairement à ce que peut laisser penser le mouvement Plastic Attack, l’objectif de l’enseigne n’est pas de supprimer totalement les emballages. « Car ils jouent un rôle essentiel dans la préservation des produits, leur transport et dans la réduction du gaspillage », rappelle Bruno Garnier, expert emballage qualité et développement durable chez Carrefour. Mais le distributeur vise à adopter des mesures pour sortir du modèle des plastiques jetables non recyclables ou compostables.

Les cinq premières mesures de l’enseigne sont les suivantes :

- suppression des emballages plastiques non recyclables des fruits et légumes bio,

- arrête de la commercialisation des pailles en plastique dès la fin 2018 et substitution progressive des pailles des briquettes de jus,

- recyclabilité des emballages de l’ensemble des produits Carrefour bio dès 2020,

- remplacement des barquettes en polystyrène expansé utilisées en boucherie, poissonnerie et fromagerie par des alternatives recyclables,

- intégration de 50 % de plastiques recyclés dans ses bouteilles de jus, de sodas et d’eaux embouteillées MDD d’ici 2022.

Retrouvez de nouvelles solutions d’emballages recyclables, biodégradables et/ou éco-conçus dans notre rubrique Emballage du numéro de juin 2018 (à paraître le 10 juin prochain).