Process Alimentaire / Emballage / Conditionnement : trois solutions robotisées pour panacher ou échantillonner

Fin de ligne

Conditionnement : trois solutions robotisées pour panacher ou échantillonner

Karine Ermenier |  18 Mars 2019 | 

Sur le salon CFIA, qui s'est tenu à Rennes du 12 au 14 mars derniers, les solutions de flexibilisation des lignes de conditionnement étaient nombreuses. Exemples en images à travers des actions de panachage et d’échantillonnage sur ligne.

Panachage de produits dans un carton sans table d’accumulation

[Vidéo : Vu au CFIA 2019 : l'Aritrak de Tecma Aries panache les lots ]

C’est pour répondre aux nouvelles exigences du multi-canal que Tecma Aries lance une solution inédite d’encaissage dont l’objectif est de réaliser de la personnalisation tardive en fin de ligne. L’Aritrak, mis en vedette sur le CFIA, utilise pour cela les atouts des moteurs linéaires. Il est constitué d’un robot Delta 2 portant un ensemble de moteurs linéaires sur lequel se déplacent des navettes indépendantes les unes des autres. Celles-ci supportent un outillage de préhension par ventouses ou pinces. Pour la prise, les outils se positionnent au-dessus des produits à la demande. Les déposes se font en tracking ou en statique suivant la cadence requise. Les possibilités de recettes d’encaissage sont alors multiples avec la même configuration. « De cette façon, on simplifie aussi l’organisation de ligne en amont en se passant de divergeurs qui prennent de la place », témoigne Pascal Laborde, directeur général de Tecma Aries.

Robotisation du contrôle de pesée sur ligne

[Vidéo : Vu au CFIA 2019 : le robot collaboratif Fanuc prélève des barquettes sur la ligne ]

Sur l’espace Usine Agro du Futur, orchestré par Bretagne Développement Innovation et le pôle de compétitivité Valorial, les visiteurs du salon ont pu découvrir une ligne complète en fonctionnement. Parmi toutes les applications proposées figurait la prise et dépose de barquettes operculées sur la ligne, dans l’objectif de les peser par échantillonnage. CIP Automation a installé le robot collaboratif Fanuc qui se charge de prendre toutes les dix barquettes une barquette sur le tapis, de la transférer et de la déposer sur la balance. Une solution qui vient en soutien aux opérateurs pour les libérer de cette tâche et se concentrer sur des actions à plus forte valeur ajoutée. Branché sur le 220V, ce cobot communique avec le MES et les autres machines de la ligne. Pgc, pour sa part, s’est chargé de la mise en place du logiciel SQC Box qui livre, à la fin d’un lot, la moyenne, les écart-types, le TU1 et le TU2.

Création robotisée de colis hétérogènes

[Vidéo : Vu au CFIA 2019 : le cobot s'adapte à la forme des produits ]

Partenaires de l’Innovation Hub de l’espace Usine Agro du Futur, trois centres techniques bretons se sont regroupés pour montrer leur expertise en matière de réalisation de prototypes, d’automatisation et de fabrication additive : le CRT Morlaix, l’Institut Maupertuis et l’Ecole Normale Supérieure de Rennes. Ils ont, entre autres, présenté un cobot Universal Robots équipé de préhenseurs qui s’adaptent parfaitement à la forme des produits pris en charge par le robot. Ces préhenseurs sont conçus en une heure seulement via l’impression 3D en plastique. De ce fait, toutes les formes de produits peuvent être attrapées par le robot dans une optique, par exemple, de préparation de commandes panachées.