Process Alimentaire / Emballage / De nouveaux stockages automatisés d'envergure chez Bridor et MLC

Stockage

De nouveaux transstockeurs d'envergure chez Bridor et Maîtres Laitiers du Cotentin

Karine Ermenier |  1 Juillet 2016 | 

L’installation sera composée d’un magasin automatique à une température de -20ºC équipé de huit transstockeurs d’une capacité de plus de 19 000 palettes. Le projet, confié à Ulma Handling, sera dédié à la préparation de commandes automatisées ainsi qu’au stockage temporaire de produits avant expédition.

Les grands projets industriels annoncés en 2016 pour une réalisation, tout ou partie, en 2017 intègrent de plus en plus de solutions de stockage automatisé. En voici deux illustrations avec Maîtres Laitiers du Cotentin, équipé en Alstef, et Bridor qui fait appel à Ulma Handling.

A Méautis, dans la Manche, le nouveau chantier de Maîtres Laitiers du Cotentin avance à grands pas. L'industriel laitier a, en effet, investi 114 millions d'euros dans la construction d'une nouvelle usine de fabrication de lait infantile en partenariat avec le groupe chinois Synutra. Côté intralogistique, ce projet comprend notamment la construction d'un magasin de stockage automatisé dont la conception et l'installation ont été confiées à Alstef.

Le système fourni est composé de six transstockeurs (trois en simple profondeur et trois en double
profondeur), ainsi que du réseau de convoyeurs associés qui permettra un stockage d’environ 7 300 palettes de produits finis et d’emballages. L’ensemble sera piloté par la solution WCS Stockware d'Alstef pour une gestion optimale des informations du système en temps réel. "Ce logiciel propose des fonctionnalités à la carte permettant de s’adapter aux besoins spécifiques de chaque installation en termes de performance,
de sécurité, de gestion et de traçabilité", indique Alstef. La livraison de l’installation est prévue pour mars 2017.

Solution de stockage automatisé d'Alstef sur le modèle de ce qui sera installé chez Maîtres Laitiers du Cotentin.

"La capacité de réactivité a été un atout essentiel dans cette prise de commande, ajoute Alstef. L’une des principales contraintes a été de proposer une solution complète dans un calendrier très serré, les premières briques de lait devant être livrées en avril 2017. Alstef a su répondre à cette exigence notamment en optimisant la coordination du chantier en collaboration avec le cabinet Thébault Ingénierie (groupe IDEC) pour réduire ainsi le temps de conception et de réalisation à 10 mois."

19 000 palettes pour Bridor, 40 000 à l'horizon 2022

Autre grand chantier de stockage automatisé en vue, qui devrait même constituer à terme l'un des plus grands magasins de stockage de produits de boulangerie en Europe : celui de Bridor prévu à Servon-sur-Vilaine à l'Est de Rennes (35). Bridor consacre une partie de ses 400 millions d'euros d'investissements prévus sur cinq ans, à la construction d'un nouveau centre R&D et d'une nouvelle plateforme logistique totalement automatisée. Le projet, confié à Ulma Handling, sera dédié à la préparation de commandes automatisées ainsi qu’au stockage temporaire de produits avant expédition.

L’installation sera composée d’un magasin automatique à une température de -20ºC équipé de huit transstockeurs d’une capacité de plus de 19 000 palettes. Par ailleurs, l’aire de production et le magasin automatique seront reliés par deux réseaux distincts de plusieurs STV, Sorting Transfer Vehicle (système intelligent de transport) qui fonctionneront à une température contrôlée de 3ºC à 5ºC pour l’un et -20°C pour l’autre. Le projet comprend également un buffer d’expédition à -20°C alimentant six quais d'expédition. ce premier projet est prévu d'être livré fin septembre 2017. Un second bâtiment pourrait voir le jour d'ici 2022, pour une capacité totale de stockage totale de 40 000 palettes.