Process Alimentaire / Emballage / L'ouverture facile PopPack arrive en Europe

Emballage

L'ouverture facile PopPack arrive en Europe

Karine Ermenier |  13 Mars 2017 | 

La technologie « bulle dans la soudure » de PopPack arrive en France. Ce nouveau concept d'ouverture facile désormais breveté à travers le monde est commercialisé en Europe par FPC, Flexible Packaging Company. La marque, vendue sous licence, était d'ailleurs pour la première fois présentée sur le stand de FPC au CFIA la semaine dernière à Rennes par son créateur en personne, William Perell. PopPack consiste à introduire une bulle dans la soudure de films souples ou semi-rigides de sorte que le consommateur, quel que soit son âge, n'ait qu'à éclater cette bulle entre deux doigts pour ouvrir son emballage et tirer sur le film pelable le cas échéant. Cela fonctionne avec des doses individuelles, des sachets souples et compressibles (squeezes), des poches souples, des stick-packs pour snacks de fromages, des barquettes operculées, etc.

Il s'applique à un large spectre de produits : liquides, pâteux, semi-pâteux, pulvérulents, charcuterie, fromage, produits laitiers, etc.« Notre objectif est d'assurer des packagings funs et faciles à ouvrir, tout en étant sécures », explique Cheryl Harrison, directrice marketing de PopPack.

De grandes marques se sont intéressées à cette invention mais ont attendu qu'elle soit brevetée et vendue sous licence au niveau mondial pour s'autoriser à l'adopter. Sur les sachets souples, l'ouverture fait office de bec verseur. Autre atout : le PopPack peut se refermer avec l'ajout d'une valve, réalisée d'un seul tenant avec le même film. Dans ce cas, même remis la tête en bas après ouverture, l'emballage ne fuit pas. PopPack peut également fonctionner avec des zips, des glissières, des adhésifs ou d'autres systèmes de refermeture complémentaires.

FPC est chargé de proposer ce système sous licence aux marques alimentaires (et non alimentaires) possiblement intéressées et de le faire connaître auprès des fabricants de machines (ensacheuses verticales, horizontales, thermoformeuses) pour les inciter à proposer cette option dans leur gamme. Dans presque tous les cas, il suffit pour eux d'ajouter un outillage au niveau du fer de scellage. Pour l'industriel utilisateur, rien ne change en termes d'équipements. Pas mêmes ses cadences. A ce jour, Multivac, Mitsubishi Plastics, Flextrus (en Scandinavie) et d'autres ont collaboré au développement du projet.

Retrouvez plusieurs exemples d'applications dans le panorama ci-contre.