Process Alimentaire / Emballage / Le CNE réagit à l'allégation "évite de couper des arbres"

Emballage

Le CNE réagit à l'allégation "évite de couper des arbres"

Karine Ermenier |  20 Août 2015 | 

Le comité permanent « Allégations environnementales » a été saisi par les membres du Conseil National de l’Emballage (CNE) afin de donner une information objective au sujet d'une mention récemment observée en France sur certains paquets de biscuits dont la marque appartient à un groupe américain (ndlr : Mondelez) : « Moins d’emballages en carton évite de couper des arbres ».

« Cette allégation induit que l’on abat des arbres pour réaliser des emballages en carton : ce message est erroné et trompeur », réagit Bruno Siri, délégué général du CNE. « Outre-Atlantique, les Américains travaillent surtout de la fibre vierge, certes. Mais, en Europe, la situation diffère : les emballages en carton y sont fabriqués en moyenne avec 75 % de fibres recyclées. Et les 25 % restants proviennent de fibres vierges issues de sous-produits de l'exploitation durable des forêts. »

Le CNE a tenu à rappeler qu'en France et dans les pays développés voisins, les forêts sont en expansion et sont gérées durablement. Ce qui n'empêche pas, néanmoins, les metteurs en marché de s'activer pour réduire la quantité de carton mise en œuvre dans leurs emballages. Dans l'immédiat, le CNE va se contenter d'envoyer un courrier aux metteurs en marchés qui ont fait usage de cette allégation. « Il n'y a évidemment pas de danger imminent, reconnaît Bruno Siri, interrogé par Process Alimentaire. Mais les raccourcis sont parfois rapides et mieux vaut éviter que ce discours ne se propage sur d'autres marques ou produits. »

Pour rappel, le Conseil National de l'Emballage est une association créée en 1997. Elle réunit les différents acteurs de la chaîne de valeur de l'emballage dans ses instances et/ou groupes de travail, comme les producteurs de matériaux d'emballages, les fabricants d'emballages, les entreprises de produits de grande consommation, les distributeurs, les associations de consommateurs, les collectivités locales, etc.