Process Alimentaire / Emballage / Lidl prend des engagements sur les emballages en papier-carton

Emballage

Lidl prend des engagements sur les emballages en papier-carton

Karine Ermenier |  3 Juin 2019 | 

Quasiment un an après avoir annoncé vouloir réduire de 20 % le plastique dans ses emballages d’ici 2025, l’enseigne Lidl prend une nouvelle résolution. Celle-ci vise à passer, à l’horizon 2020, tous ses emballages et ses composants d’emballages à base de cellulose (carton, bois et de pâte à papier) sur de la fibre recyclée ou bien vierge mais à condition d’être certifiée FSC (Forest Stewardship Council). « Cet engagement est une première parmi les distributeurs », tient à signaler l’enseigne. Les produits issus des forêts certifiées FSC sont contrôlés depuis leur origine, tout au long du processus de fabrication et jusqu’à leur distribution.

Tous les emballages primaires et secondaires de produits à marque propre concernés

« Le label FSC permet de garantir que les produits utilisés proviennent de ressources contrôlées et prélevées de manière responsable », argumente FSC France. Au total, plus de 3 000 produits non alimentaires de marque propre ainsi que tous les emballages primaires et secondaires des produits alimentaires actuellement en papier , carton ou bois (toujours à marque propre) sont concernés.

Lidl s’engage également à mettre sur le marché 100 % d’emballages recyclables d’ici 2025, conformément à ce que la Feuille de route sur l’économie circulaire préconise. En parallèle, l’enseigne met en place des actions visant à limiter la production de déchets et le gaspillage alimentaire. A l’exemple de l’opération «0-gaspillage» qui consiste à proposer des cagettes à 1 euro contenant 3 à 5 kg de fruits et légumes, pains et viennoiseries dont la fraîcheur et le visuel ne répondent plus aux critères d’exigence de Lidl. N’engageant pas la qualité, ces produits sont consommables sans risque par les clients. « Cette initiative permet à la fois de supprimer les déchets, de satisfaire la clientèle et de soutenir les Restos du Coeur dont Lidl est le partenaire principal. En effet, la moitié de la somme est reversée à l’association et participe au financement de projets locaux (achats de camions frigorifiques, etc...) », avance l’enseigne qui a, ainsi, reversé 3,75 M€ aux Resto du Coeur depuis 2016 à l’aulne de 3 millions de cagettes vendues. 15 000 tonnes de biodéchets ont ainsi été évités.