Process Alimentaire / Emballage / Tassiopée crée la tasse éphémère à croquer

Emballage

Tassiopée crée la tasse éphémère à croquer

K.E. |  9 Février 2017 | 

Quentin Bruant et Nicolas Richardot pilotent la start-up Tassiopée qui a été primée par l'Agropole et retenue par Vitagora pour son programme AcceleRise. Quentin tient dans la main la tasse comestible.

La jeune société Tassiopée, créée en mars 2016 à Paris, produit et commercialise une tasse du même nom dont la particularité est d'être éphémère et comestible. Cette tasse à croquer fabriquée sans colorant ni conservateur, faite d’un biscuit croustillant étanche, est conçue pour résister à la chaleur de liquides chauds comme le café pendant toute la durée de la dégustation. Elle contient l’équivalent d’une tasse à café classique (80 ml).

« Le mode d’emploi de Tassiopée est simple : « Servez, buvez, puis croquez jusqu’à la dernière miette ! », indique un de ses co-créateurs Nicolas Richardot, 27 ans, Ingénieur AgroParisTech et diplômé d'un MBA au Collège des Ingénieurs. Le biscuit peut ensuite être dégusté et évite ainsi le nettoyage de la tasse ou l’utilisation de gobelets jetables. « Alternative originale au classique gobelet, Tassiopée renforce son engagement durable en utilisant des ingrédients français de qualité », ajoute Octavie Millet, 23 ans, co-créatrice également titulaire d’un diplôme d’Ingénieur AgroParisTech et d’un Master de l’ESSEC Business School en management international agroalimentaire.

Collaboration avec l'Inra et AgroParisTech

Ce produit innovant est l’aboutissement d’un an de collaboration avec l’INRA et AgroParisTech. Le produit, aujourd’hui proposé avec un nappage intérieur en chocolat noir, sera bientôt décliné en version nature. Il est conditionné en carton de 100 unités pour la Restauration Hors Foyer (RHF) et en packs de six unités pour les particuliers. Sa date limite d’utilisation optimale est de six mois.

40 % de la population mondiale consomme du café au moins une fois par jour. Cela représente en France 40 milliards de tasses bues chaque année. « Une étude de marché a été menée sur près de 300 personnes et il en ressort que 70 % des consommateurs de café se déclarent intéressés par le produit proposé », avancent les deux créateurs. Les marchés ciblés sont les marchés concernés par la consommation de café: la RHF au travers des cafés, restaurants, traiteurs et restaurants d’entreprises mais également la GMS Premium et les épiceries fines type La Grande Epicerie de Paris. Présenté au dernier Sial à Paris, cette innovation a été finaliste du Concours Agropole 2016. Elle fait partie des heureux élus du programme AcceleRise.

Retenu parmi 70 start-ups pour le programme AcceleRise

Plus de 70 start-ups de la FoodTech issues de huit pays différents ont candidaté au programme AcceleRise lancé par Vitagora, 11 ont été présélectionnées pour défendre leur candidature à Dijon le 19 janvier devant un jury d’experts et sept ont été retenues. Le programme d’accélération a débuté le 2 février 2017 par une phase intensive de trois mois, en alternance à Dijon et Paris, qui sera suivie de neuf mois de post-accélération.