Process Alimentaire / Flash IAA / Boulangerie : Neuhauser annonce 227 suppressions d'emplois

Boulangerie : Neuhauser annonce 227 suppressions d'emplois

Stéphanie Perraut |  19 Novembre 2018 | 

La direction du boulanger industriel Neuhauser a présenté le 12 novembre 2018 aux instances représentatives du personnel un projet de réorganisation de la production et de la logistique qui concerne 185 emplois en son fief de Folschviller (Moselle) et 42 emplois répartis sur les sites de Saint-Quentin (Aisnes), Saint-Paul-en-Jarez (Loire), Tarascon (Bouches-du-Rhône), Reims (Marne), Beziers (Hérault), La Seyne-sur-Mer (Var) et Terville (Moselle).

La société, rachetée par le groupe Soufflet en 2014, se justifie en évoquant dans un communiqué de presse les « difficultés économiques persistantes de Neuhauser malgré les importants investissements réalisés au cours de ces dernières années. [Ce projet] s'inscrit dans le cadre des orientations stratégiques définies par la direction pour retrouver l'équilibre financier nécessaire à sa pérennité ». En 2017 déjà, elle avait été contrainte de mettre en place un PSE (Plan de sauvegarde de l'emploi), avec à la clef la suppression de 110 postes.

Le projet prévoit dans un premier temps l'ouverture d'un plan de départs volontaires aux salariés des sites concernés. Dans un second temps seront mis en place un dispositif d'accompagnement et des propositions de reclassement, vraisemblablement sur le site de Bréal-sous-Vitré (en Ille-et-Vilaine) pour ce qui concerne la production de brioches fraîches et de pains au lait. Selon nos confrères du Républicain Lorrain, « les licenciements démarreront au plus tôt le 31 mars 2019 »

A Folschviller, Neuhauser exploite deux sites, Furst 2 (250 salariés) et Furst 1. C'est ce dernier, plus ancien, qui est concerné par la fermeture annoncée au printemps 2019. Alors que les salariés de l'ensemble du bassin se sentent menacés, la direction de l'entreprise précise qu'elle « souhaite faire de Furst 2 un site majeur pour Neuhauser en France ».