Process Alimentaire / Flash IAA / Danone reverse un jour de chiffre d’affaires à des projets agricoles durables

Danone reverse une journée de chiffre d’affaires à des projets de transition agricole

Karine Ermenier |  11 Septembre 2018 | 

Vendredi 21 septembre, Danone reversera à son fonds Danone pour l’Ecosystème l’intégralité de son chiffre d’affaires réalisé sur la journée dans 10 enseignes de distribution. « Ce fonds était habituellement consacré à des projets de développement à l’international. Nous avons décidé de l’utiliser également pour financer des projets de transition agricole en France, a expliqué François Eyraud, directeur général Danone Produits Frais France à la tribune des Assises de l’agriculture et de l’alimentation Terre 2018 qui se sont tenues à Rennes lundi 10 septembre. Nous souhaitons accompagner les agriculteurs dans cette transformation car elle est technique, compliquée et coûteuse. »

Dès le 12 septembre, une campagne signée BETC Corporate appellera à la mobilisation de tous, et tout particulièrement des jeunes, avec le slogan : « Je sais, j’agis. Le 21 septembre, vous avez le pouvoir d’agir pour une alimentation responsable et durable ». Danone espère réunir 5 millions d’euros sur la journée. Dans les magasins, 1 000 collaborateurs et agriculteurs iront à la rencontre des Français pour expliquer cette démarche en faveur d’une agriculture respectueuse de la planète. Toutes les marques du groupe vendues en grande distribution sont impliquées : Danone, Activia, Alpro, Actimel, Danette, Les 2 Vaches, Evian, Volvic, Badoit, La Salvetat, Blédilait, Blédina, etc.

Les projets soutenus par le fonds porteront sur la transition vers l’agriculture biologique, la préservation des sols, la biodiversité et l’amélioration du bien-être animal. L’ambition du groupe vise 100 % de produits Danone en France issus d’une agriculture régénératrice d’ici 2025.

A travers cette opération qui cible en priorité les jeunes, il semble clair que Danone souhaite mobiliser et éveiller les consciences. Mais il n'est pas non plus exclu, qu'au passage, le groupe tente de redorer son image de marque auprès des millennials dont les comportements d'achat tendent plutôt à privilégier les circuits courts et les marques locales. Et à bouder, voire même boycotter pour certains, les grandes marques de PGC...