Process Alimentaire / Flash IAA / Eco-contributions : comparez les barèmes de Léko et Citéo

Eco-contributions : comparez les barèmes de Léko et Citéo

Karine Ermenier |  9 Octobre 2017 | 

Ca y est ! Les metteurs en marché de produits emballés ont désormais le choix en matière d'éco-organisme. L’appel à financement lancé par le conseil d’administration de Léko auprès des metteurs en marché de produits emballés courant août 2017 a porté ses fruits au point de remettre l’éco-organisme en selle.

Au même moment, en septembre, les deux acteurs historiques de la gestion des déchets d’emballages ménagers et de papiers, Eco-Emballages et Ecofolio, se sont unis pour former Citeo. Désormais, le marché comprend donc Léko, Citéo et Adelphe (filiale de Citéo). Pour compléter l'article "Eco-organismes : faites votre choix" paru en octobre, Process Alimentaire vous permet de comparer les barèmes d'éco-contribution rendus publics par les deux principaux concurrents.

TABLEAU COMPARATIF DES CONTRIBUTIONS AU POIDS ET A L'UVC

  LEKO CITEO ECART CITEO / LEKO
Acier 4,21 c€/kg 4,43 c€/kg + 5 %
Aluminium 9,85 c€/kg 10,38 c€/kg + 5 %
Brique 23,48 c€/kg 24,74 c€/kg + 5 %
Papier/Carton 15,47 c€/kg 16,30 c€/kg + 5 %
Plastiques 31,97 c€/kg 31,23 c€/kg - 2,3 %
Verre 1,35 c€/kg 1,42 c€/kg + 5 %
Autres matériaux 31,97 c€/kg 31,23 c€/kg - 2,3 %
Contribution à l’UVC 0,055 c€/UVC 0,0589 c€/UVC + 6,6 %

Léko est 5 % moins cher que Citéo sur la plupart des matériaux

Il en ressort que Léko affiche des éco-contributions en moyenne 5 % inférieures sur la grande majorité des matériaux : acier, aluminium, brique, carton/papier et verre. Citéo (ex Eco-Emballages et Ecofolio) se montre, en revanche, plus économique de 2,3 % en moyenne sur les plastiques et les autres matériaux (hors ceux cités précédemment). A noter, d’ailleurs, que les plastiques sont désormais tous réunis dans une famille unique.

Ces tarifs incluent la prise en charge des obligations légales des metteurs en marché, l’accès aux services des éco-organismes et, dans le cas de Citéo, la licence d’utilisation du Point Vert qui n’est plus obligatoire. Léko, de son côté, a fait le choix de ne pas mentionner de signalisation de type Point Vert.

Trois changements majeurs entrent en vigueur dans les barèmes 2018-2022 des éco-organismes agréés : la contribution au poids évolue suite à la révision du tarif par matériau, la référence pour la contribution à l'unité devient l'Unité de Vente Consommateur (UVC) et le principe d'éco-modulation continue de s'appliquer pour inciter à l'utilisation et à la conception d'emballages plus responsables, avec de nouveaux bonus et de nouveaux malus. Les bonus s’appliquent, par exemple, aux emballages dont l’UVC comprend peu d’unités et qui consomment peu de matière. Mais aussi aux emballages qui sont recyclables à date ou le seront dans le cadre de l’extension des consignes de tri des plastiques généralisée en 2022. Ainsi qu’aux emballages qui incitent les consommateurs à trier.Le fonctionnement de ces bonus est expliqué en détail ici : texte Légifrance sur les éco-modulations.

Au-delà des tarifs, la différence entre les deux principaux éco-organismes concurrents se mesurera également à la qualité des prestations : facilité des déclarations, accessibilité, conseil, réactivité, etc. Ces éléments ne seront, eux, évaluables et comparables qu'à l'issue d'une première année de concurrence, fin 2018.