Process Alimentaire / Flash IAA / Financière Turenne Lafayette : l’offre Arterris – Cofigeo validée

Financière Turenne Lafayette : l’offre Arterris – Cofigeo validée

Pierre Christen |  9 Octobre 2017 | 

La reprise par le duo Arterris - Cofigeo de l’activité plats cuisinés de la Financière Turenne Lafayette a été validée par le Tribunal de Commerce de Paris, le mardi 3 octobre dernier. Elle concrétise une nouvelle étape dans la vente par appartements du groupe mis en difficulté par la découverte en décembre 2016 de comptes truqués, peu après le décès de la dirigeante historique Monique Piffaut.

La cession est effective depuis le 3 octobre. En sachant que le duo assurait la location-gérance de l’activité depuis le 15 juin

La coopérative Arterris concrétise ainsi sa volonté de passer d’un groupe agricole à un groupe agroalimentaire. Elle intègre la Conserverie du Languedoc à Castelnaudary (140 salariés, marque La Belle Chaurienne) et CCA du Périgord à Piégut-Pluviers (80 salariés, marque Les Bories du Périgord). « Nous allons capter de nouveaux débouchés et vendre des produits transformés, et non plus uniquement des matières premières », souligne Jacques Logie, directeur général de la coopérative, qui fédère 20 000 agriculteurs d’Occitanie et PACA (CA > 800 M€). Un plan de développement de l’amont est d’ores et déjà annoncé, en lien avec la fabrication de cassoulet, pour les filières « haricots » et « canards IGP Sud-Ouest », avec 300 000 canards par an en plus des 500 000 aujourd’hui.

Le groupe Cofigeo (Raynal et Roquelaure, Zapetti, Toupnot) reprend pour sa part les sociétés William Saurin, Choucroute de Campagne, Julien Mack et Soulié Restauration, soit plus de 700 salariés. Le groupe a annoncé vouloir entrer dans une logique d’offre en misant sur la marque William Saurin pour proposer des produits innovants plus adaptés aux nouveaux usages. Cofigeo est le numéro 2 français des plats cuisinés appertisés, le premier producteur français des sauces cuisinées pour pâtes et un leader sur le marché des plats cuisinés italiens. Il compte quatre sites industriels (St Livrade, Lourdes, Capdenac et Camaret), auxquels s’ajoutent les sites issus de Financière Turenne Lafayette.

Geo repris partiellement par Daco Bello, Som'Baker encore en suspens

Le groupe Financière Turenne Lafayette est donc en passe d’être totalement repris et ses 3 000 emplois presque totalement préservés. Mi-juin, l’offre de reprise de l’activité pâtes fraîches par Pastacorp (Lustucru, Rivoire et Carret), tout comme celle de l’activité produits de charcuterie-salaisons (Madrange, Paul Prédault,..) par la Cooperl avaient été validées.

Le 15 septembre, la société Geo, qui avait déposé le bilan cet été, a été reprise par Daco Bello, spécialiste des fruits secs et des corbeilles de fruits. Basée à Ablis (78), l’entreprise produisait des produits traiteur. Seuls 25 salariés seraient conservés sur un total de 92 salariés.

Reste Som’Baker, dont l’avenir fait l’objet actuellement de discussions. Basée à Rancourt (80), cette société produit des pizzas MDD (86 salariés).