Process Alimentaire / Flash IAA / Foodwatch attaque Danonino sur l’absence de fruits

Foodwatch attaque Danonino sur l’absence de fruits

A.D |  20 Mars 2017 | 

Après avoir lancé une pétition en 2014 contre les yaourts Vrai (Triballat-Noyal), Foodwatch réitère avec Danonino, la marque de Danone. Dans les deux cas, c'est l’absence de fruits et la présence d'arômes naturels dans les produits laitiers qui sont mises en cause. Légalement, il n'y a aucun problème. Conformément à la réglementation, les produits mentionnent des saveurs fraise, banane, pêche… et des représentations stylisées des fruits sont apparentes, ce qui traduit l'utilisation d'arômes et non de fruits. Mais cela ne convainc pas l'ONG. Pour elle, la présence de fruits sur l'emballage induit que le produit a une qualité différente de ce qu’elle est en réalité, même si la liste d'ingrédients fait clairement mention d'arômes. « Danone fait partie des marques en lesquelles les Français ont le plus confiance. Pourtant, l’exemple de Danonino montre que l’information sur l’emballage n’est pas transparente et induit même les consommateurs en erreur », conteste Ingrid Kragl, directrice de l'information chez Foodwatch France. Comme l'organisation l'avait déjà dit pour les yaourts Vrai, « c’est peut-être légal mais pas légitime pour autant ». Elle a également écrit à la DGCCRF pour qu'elle ne tolère plus « ces arnaques sur l’étiquette. »

Outre la problématique de l'arôme, Foodwatch a également écrit à Danone sur d'autres sujets : la composition nutritionnelle (11,9 g de sucre/100 g), l'ajout de vitamine, et la mention « sans colorant » alors que la formule contient des ingrédients colorants (jus concentrés de carotte et/ou carotte pourpre). Le groupe a répondu par courrier à toutes ces questions, mais la question des colorants reste délicate : dans la note d'orientation sur les colouring foodstuffs, la DGCCRF précise que la mention sans colorant induit les consommateurs en erreur si les extraits ne sont pas des ingrédients habituels du produit fini...