Process Alimentaire / Flash IAA / Fruits et légumes : Mc Donald’s revalorise ses contrats pluri-annuels

Fruits et légumes : Mc Donald’s revalorise ses contrats pluri-annuels

Stéphanie Perraut |  4 Mars 2019 | 

Lors du Salon International de l’Agriculture 2019, cinq coopératives (Agrial, Cofruid’oc, Rougeline, Océane et Sica Saint-Pol-de-Léon) ont signé avec McDonald’s France et Florette Food Service, son partenaire de référence pour les fruits et légumes, un acte d’engagement portant sur 13 200 tonnes pour la période 2019-2021. Les volumes sont répartis comme suit :

  • 1 000 t/an de salade (variété iceberg) pour la Sica de Saint-Pol-de-Léon (Bretagne), partenaire historique de Mc Donald’s depuis 1993,
  • 1 000 t/an de salade (variétés iceberg et batavia) pour Agrial (Normandie),
  • 1 000 t/an de tomates (destinés à la garniture des sandwichs) pour Océane (Pays de la Loire),
  • 200 t/h de tomates charnues pour Rougeline (Nouvelle-Aquitaine),
  • 1 200 t/h de pommes (à croquer) pour Cofruid’oc (Occitanie) et ses vergers écoresponsables.

147 maraîchers et arboriculteurs verront leurs productions alimenter les sites Florette (groupe Agrial) où sont élaborés les ingrédients de quatrième gamme livrés aux restaurants de l’enseigne.

« Ce renouvellement de contrat, avec des volumes en hausse de 15 %, incarne la confiance que nous avons dans le système coopératif agricole français. A nos yeux, ces contractualisations triennales présentent de nombreux avantages : en assurant des revenus à moyen terme, elles donnent de la visibilité aux coopératives et contribuent à leur développement. De notre côté, cela nous permet de sécuriser nos approvisionnements localement et à long terme», déclare Rémi Rocca, directeur des achats de McDonald’s France.

La mise en place de relations sur le long terme participe aussi au développement d’une politique agricole durable. La stratégie agro-écologique co-construite par McDonald’s France et ses fournisseurs vise à réduire significativement l'impact environnemental de l'amont agricole en jouant notamment sur la réduction des gaz à effet de serre, la préservation des ressources et des écosystèmes, un usage limité des insecticides.