Process Alimentaire / Flash IAA / Herta vient concurrencer Fleury Michon sur le jambon de volaille

Herta vient concurrencer Fleury Michon sur le jambon de volaille

KE |  5 Mars 2014 | 

Herta lancera en avril 2014 une nouvelle gamme de jambon de volaille baptisée "Le Bon Poulet" produite à partir de filet de poulet. Déclinée sur le concept visuel de son produit pilier à base de porc Le Bon Paris, cette gamme comprend cinq références : un jambon de poulet nature (vendu x4 et x6), une version poulet à la broche, une version rôti au thym et une aux fines herbes. Pour le sourcing, Herta s'appuie pour l'instant sur le savoir-faire de sa filiale allemande qui a établi une filière traçée et auditée au Brésil. "Mais nous travaillons déjà sur un sourcing européen et français. Une filière sera mise en place d'ici fin 2014", s'engage Philippe Garrachon, directeur industriel Herta France. La transformation, quant à elle, est assurée en France dans l'une des deux usines de la filiale de Nestlé, à Illkirch en Alsace. Selon un process utilisant le même matériel que le jambon ou le rôti de porc de la marque, parmi lesquels le four de brochage pour la version poulet à la broche par exemple.

Herta vise 700 tonnes pour sa première année de commercialisation. L'opérateur s'était déjà lancé sur cette activité de jambon de volaille il y a quelques années. Mais avait dû abandonner faute d'avoir réussi à se différencier. Cette fois, Herta arrive donc avec des recettes originales se revendiquant premium par rapport à ce qui existe sur le marché. "Nous proposons des produits que nous avons souhaité les plus proches possibles du goût et de la texture du filet de poulet, avec un effet fibreux", explique-t-on au marketing.

Le marché du jambon de volaille (qui a pesé 20 7040 tonnes et 230 millions d'euros en hypers et supers en 2013 selon Iri) a connu 25 % de croissance volume ces cinq dernières années, notamment sous l'effet de la médiatisation du régime hyper-protéiné Dukan. En 2013, la dynamique a néanmoins ralenti : - 1 % en volume. Peut-être par défaut d'activation car ce segment ne compte qu'un intervenant majeur face aux MDD : Fleury Michon avec 50 % de parts de marché volume (dont les ventes se sont stabilisées en 2013). Dans ce contexte, Herta, qui prévoit un ambitieux programme de soutien publi-promotionnel sur son innovation, devrait donc rapidement s'installer à la seconde place du marché ...