Process Alimentaire / Flash IAA / L'avenir de l'usine Banania de Faverolles (80) est menacé

L'avenir de l'usine Banania de Faverolles (80) est menacé

Karine Ermenier |  3 Décembre 2018 | 

Officiellement, la société Nutrimaine, qui fabrique et commercialise les produits de marques Banania et Benco, a "engagé une réflexion stratégique sur l’évolution de son activité en France". "Le marché du chocolat en poudre a décliné de 27 % en sept ans avec une accélération ces deux dernières années (- 13,6%). Les chocolats en poudre Banania et Benco doivent faire face à cette tendance durable du marché français de dé-consommation", a déclaré l'entreprise située à Faverolles dans la Somme.

Face à cette situation, la holding française envisage d’intégrer un volet de transformation industrielle dans son projet global d’adaptation de son business model. Il doit tenir compte de l’évolution de l’activité de l’usine de Faverolles, construite en 1972 et aujourd'hui très nettement sur-capacitaire : conçue pour produire 20 000 tonnes de poudre chocolatée par an, elle en produirait aujourd'hui 7 700 tonnes. Dans ce contexte, la société a transmis aux représentants des salariés son projet de réorganisation. « Aucune décision concernant l’avenir de l’usine de Faverolles n’a été prise pour le moment. Nous avons invité les représentants des salariés pour les informer du projet de réorganisation au cours d’une prochaine réunion », a déclaré le 3 décembre dernier Catherine Hostein, présidente de Nutrimaine. Les syndicats, eux, ont affirmé aux journalistes de France 3 Hauts de France que le site de Faverolles était bel et bien menacé de fermeture. La direction aurait annoncé aux employés la délocalisation de l'unité de production en Allemagne, dans les ateliers de l'actionnaire Krüger, en mars prochain.

La direction générale a lancé une réflexion stratégique sur l’évolution de son business model en privilégiant un plan de relance des marques axé sur la diversification des produits et des circuits de distribution. Pour soutenir cette diversification, d’importants investissements seront nécessaires notamment en innovation, marketing et commercialisation.