Process Alimentaire / Flash IAA / Lactalis conteste fermement une information "erronée"

Lactalis conteste fermement une information "erronée"

Marjolaine Cérou |  30 Novembre 2018 | 

Près d’un an après la révélation de la contamination des laits infantiles, les médias continuent de s’acharner sur Lactalis. Cette fois-ci, le groupe laitier conteste fermement une information « erronée » publiée par l’AFP selon laquelle « des produits de la tour n°2 étaient également contaminés ».

Dans un communiqué, le groupe explique que cette « fausse information » est tirée d’un compte-rendu de la Direction Générale de la Santé du 27 décembre 2017, lui-même erroné. En effet, celui-ci évoque « le retrait/rappel du 20/12/17 à l’ensemble des produits fabriqués sur le site de Craon depuis le 15/02/2017 à la suite de la mise en évidence de S.mbandaka et S.agona dans les produits fabriqués par la tour n°2 lors d’autocontrôles environnementaux en novembre ». Pour rappel, le foyer de la contamination a été détecté dans la tour n°1, fermée depuis.

« S’il y a bien eu des autocontrôles positifs dans l’environnement de la tour n°2, en aucun cas, il n'y a eu mise en évidence de salmonelles « dans les produits fabriqués par la tour n°2 » avant déclenchement de la crise début décembre », rappelle Lactalis.

Une demande a été effectuée au directeur de la Direction générale de la santé de rectifier le compte-rendu erroné et de confirmer l’absence de résultats positifs de la présence de salmonelles dans les produits issus de la tour n°2. « Ces résultats peuvent être vérifiés auprès de la Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations », précise le groupe.

Lactalis indique également « regretter la reprise d’informations erronées et non vérifiées qui lui porte préjudice ». Depuis le mois de septembre, c’est la troisième fois que le groupe laitier est discrédité à tort.