Process Alimentaire / Flash IAA / Lactalis dément la commercialisation de 8 000 tonnes de lait contaminé

Lactalis dément la commercialisation de 8 000 tonnes de lait contaminé

Marjolaine Cérou |  24 Octobre 2018 | 

L’affaire des laits infantiles Lactalis continue de faire couler de l’encre. Selon une information publiée dans le Canard Enchaîné (daté du mercredi 23 octobre), le géant laitier aurait écoulé 8 000 tonnes de lait en poudre destiné aux adultes « potentiellement contaminé», alors qu’il était en plein rappel des lots de laits infantiles sur le site de Craon en Mayenne. Ce qui n’a pas manqué de mettre vent debout l’Association des familles victimes du lait contaminé aux salmonelles (AFVLCS).

Des accusations démenties et condamnées fermement par le groupe Lactalis. « Nous souhaitons rappeler que le phénomène de contamination a toujours été limité aux fabrications de la tour n°1 de l’usine de Craon, provoquant d’ailleurs l’arrêt définitif de cette tour et son démantèlement. Par mesure de pure précaution pendant la gestion de crise, les retraits-rappels ont été étendus aux produits fabriqués par la tour n°2 dès lors qu’ils ont utilisé des circuits de conditionnement communs à ceux de la tour n°1 », souligne le groupe dans un communiqué diffusé le 24 octobre. Il précise que « les 8 000 tonnes visées par le Canard Enchaîné ont été fabriquées sur la tour n°2, non objet de la contamination. Et que ces 8 000 tonnes ont été conditionnées sur un circuit d’ensachage indépendant. Ces produits n’étaient donc pas concernés par le retrait/rappel ».

Le site de Craon a été mis à l’arrêt complet le 8 décembre dernier. Le préfet de Mayenne et le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation ont donné leur accord fin mai pour une reprise progressive de la production de poudres de lait destinées aux adultes à Craon (53). Le groupe a été autorisé fin septembre à reprendre la commercialisation de ses poudres de lait infantile sous la marque Célia.