Process Alimentaire / Flash IAA / Léa Nature investit 40M€ dans ses outils de production

Léa Nature investit 40M€ dans ses outils de production

Karine Ermenier |  20 Mars 2017 | 

Jamais Léa Nature n'avait annoncé un plan d'investissements dans ses outils de production aussi conséquent : 40 M€ sur deux ans pour développer le bio local et Made in France. Avec ce projet ambitieux, le premier fabricant d'alimentation et de cosmétique bios de l'Hexagone espère faire face à la forte hausse de la demande. En témoigne son chiffre d'affaires qui, en 2016, a fait un bond de 28 % pour atteindre 231 M€. Charles Kloboukoff, son président-fondateur, vise même 300 M€ en 2017, soit une nouvelle croissance de 30 %. Comme il l'expliquait à Process Alimentaire en septembre dernier (lire septembre 2016 p.3), cette croissance prouve la réussite d'un modèle alternatif tout à fait vertueux : « La mondialisation conduit à acheter loin et pas cher ce qui pousse chez nous. Ce système marche à l'envers. Notre modèle Léa Nature incite, au contraire, à avoir un regard coopératif avec l'amont, à aller vers une structuration des filières agricoles. [,,,] C'est une opportunité formidable de premiumisation, pour lutter contre les prix tirés vers le bas, tout en assurant notre responsabilité de produire des aliments sains. »

Ce plan d'investissement, qui devrait s'accompagner de la création de 150 emplois directs en 2017/2018, concerne presque toutes les unités de production de l'entreprise, qui en compte neuf, concentrées dans le Sud-Ouest et la région Rhône-Alpes. Dans le détail :

  • 1,6M€ pour le pôle plantes et santé – Siège social Périgny- La Rochelle (17)

Augmentation des capacités du pôle plantes/ infusions/ thés/ phytothérapie au siège social : acquisition fin 2016 d’une deuxième machine à infusions haute cadence, et au deuxième trimestre 2017 d’une nouvelle machine pour la fabrication de « superfoods ». Capacité de production : 17 millions de boîtes infusions en 2017.

  • 4 M€ dans les salades fraîches et les pizzas bio – Saint-Chamond (42) et Seissan (32)

Installation début 2017 de BPC/Kambio sur un nouveau site de 3 000 m² à Saint-Chamond (42) pour l’atelier de fabrication de salades fraîches composées, triplant sa surface actuelle. A Seissan (32), une nouvelle ligne pizza et tartes salées sera mise en place d’ici fin 2017.

  • 5 M€ pour l'alimentation bio sans gluten – Siège social Périgny- la Rochelle (17)

Construction d’une unité de production de produits bio sans gluten pour le repas et petit-déjeuner avec une mise en route opérationnelle prévue pour le 1er trimestre 2018.

  • 6M€ pour la biscuiterie bio Jean et Lisette – Saint-Jean d'Angély (17)

Participation avec des acteurs régionaux de la filière bio, à la création de la biscuiterie bio « Jean et Lisette » à St Jean d’Angely (17) sur 2 400 m². Construction réalisée sur 2017 pour un démarrage en janvier 2018.

  • 6 M€ dans les conserves bio – Conserverie Bioviver à Damazan (47)

Construction d’un nouvel atelier en 2018 avec une unité de production de bocaux en verre pour les grandes séries, dont purées de fruits, sauces, et légumes cuisinés. Capacité de production : 30 millions de conserves.

  • 6,5 M€ dans les sachets repas – Conserverie Bioviver à Damazan (47)

Démarrage en avril 2017 de l’activité Doypack sur 2 500 m² à Damazan (47), une extension de la conserverie Bioviver : fabrication de sachets repas individuels bio, sans gluten ni lactose, de soupes, purées de légumes et sauces. Capacité de production : 12 millions de sachets Doypacks.

  • 11 M€ dans la cosmétique bio – Siège social Périgny- La Rochelle (17)

Sur le terrain de 3,3 ha adjacent à Léa Nature 2 à Périgny débutera au second trimestre 2017 la construction de la nouvelle unité de production de cosmétique bio. De quoi tripler la surface actuelle dédiée à cette activité pour atteindre 5 000 m² de bâtiments. Construite selon un cahier des charges écologique, elle sera équipée d’une station d’épuration des rejets basée sur la technologie des « biodisques », première en France sur une application industrielle.

Le projet de Léa Nature comprend également la réhabilitation d'un site industriel de 20 000 m² à Périgny en un entrepôt logistique dédié aux activités promotionnelles et au service de vente à distance. Cet aménagement va générer 70 emplois indirects au travers d'un Esat avec l'Adapei 17, l'Association Départementale des Parents et Amis de Personnes Handicapées Mentales de Charente-Maritime. 4500 m² de ce bâtiment vont également être loués à l'Adapei 17 pour que celle-ci réunisse tout son personnel (120 personnes) et ses activités. Nouvelle preuve, s'il en est, de l'engagement sociétal de Léa Nature. Lequel se démontre, par ailleurs, par toutes les initiatives mises en œuvre pour améliorer le bien-être des salariés au travail. Sur ce sujet, nous ne saurions que vous recommander la lecture de Process Alimentaire de mars 2017 intitulé : Le Bio'Pôle de Léa Nature détend ses salariés.