Process Alimentaire / Flash IAA / Les conserveries de poisson face à la hausse des matières premières

Les conserveries de poisson face à la hausse des matières premières

P.C. |  26 Novembre 2013 | 

Dans un communiqué, la FIAC (Fédération française des Industries d'Aliments Conservés ) indique que depuis 2011, la filière poissons a ainsi investi 28 millions d’euros dans les conserveries françaises, dont la plupart sont implantées dans l’Ouest, en Bretagne et en Vendée. Sur la seule année 2012, 12 projets ont été financés, dont 4 à plus de 1 million d’euros et 9 à plus de 200 000 euros.

Ces efforts pour le made in France se heurtent à la hausse structurelle des prix des matières premières (thons, maquereaux et sardines). Entre 2009 et juin 2013, les prix ont connu des hausses vertigineuses : +91% pour le thon albacore, +94% pour le thon listao, +57% pour le maquereau (Source : Eurostat). Le prix des sardines a, quant à lui, augmenté de +91% entre la saison 2010 et la saison 2013 (Source : FranceAgrimer). La filière déplore que ces hausses, insuffisamment répercutées dans les prix de vente, fragilisent la filière et remettent en cause ses efforts en faveur du développement durable.