Process Alimentaire / Flash IAA / Les cours des fruits en hausse de 2 à 25 %

Les cours des fruits en hausse de 2 à 25 %

A.D |  5 Décembre 2016 | 

Comme l'an dernier, les cours des fruits sont en hausse, de quoi causer des difficultés à plusieurs filières, comme la confiture, les compotes et les PAI à base de fruits. Représentés par la Fiac (Fédération des Industries d'Aliments Conservés), les fabricants alertent sur la hausse des coûts de production et demandent à la distribution de revaloriser leur prix.

La fraise a vu son prix grimper de 10 à 25 % pour les produits surgelés en provenance de Pologne (suite à une faible récolte) et entre 2 et 5 % pour les fruits espagnols.

L’abricot du Maroc et d’Espagne a subi une hausse de 5 à 10 % en aseptique et de 2 à 5 % en surgelé. Les approvisionnements français, majoritaires dans la fabrication de la compote, ont quant à eux augmenté de 25 %.

Les cours de la framboise sont aussi en hausse:+ 5 à 10 % par rapport à 2015.

L’interdiction du diméthoate en France a fortement pénalisé la production de cerises dont les prix ont flambé au-delà de 25 %. La situation n'est pas meilleure en Allemagne, les prix subissant une hausse semblable.

La pêche, essentiellement utilisée sous la forme de purée origine France, Espagne ou Grèce, s’est vendue avec des prix en croissance de 2 à 5 %.

La poire enregistre aussi des augmentations de 5 à 10 %.

Enfin la récolte française de pommes est en baisse de 6 % et les industriels s'inquiètent du risque de qualité moyenne, ce qui implique des rendements de transformation inférieurs.

Toutes ces augmentations de prix se conjuguent à la hausse des cours du sucre. Eux aussi ont enregistré des hausses de 10 à 25 %.

En 2015, les transformateurs français ont fabriqué 400 000 tonnes de compotes/purées et 140 000 tonnes de confiture (dont crème de marrons). Selon Kantar Worldpanel, 77,6 % des foyers français achètent des compotes et 69,8 % de la confiture.