Process Alimentaire / Flash IAA / Les prix alimentaires mondiaux en baisse pour la cinquième année

Les prix alimentaires mondiaux en baisse pour la cinquième année

Amélie Dereuder |  2 Février 2017 | 

Selon la FAO, les prix des principales matières premières sont en baisse pour la cinquième année consécutive. Avec une moyenne de 161,6 points, ils diminuent de 1,5 % par rapport à 2015. La chute est moins nette qu'en 2015, où les cours mondiaux avaient atteint -18,7 %.

L'année 2016 a été marquée par une baisse constante des prix des céréales, qui ont chuté de 9,6 % depuis 2015 et de 39 % par rapport à leur niveau record enregistré en 2011. Au même moment, les prix du sucre et des huiles végétales ont respectivement augmenté de 34,2 % et de 11,4 % cette année. « Les incertitudes économiques, y compris les fluctuations des taux de change vont probablement encore plus peser sur les marchés alimentaires cette année », déclare Abdolreza Abbassian, économiste principal à la FAO.

- L'indice des prix des céréales, stable depuis septembre, a augmenté de 0,5 % au cours de décembre. Cette situation a été favorisée par la hausse des cotations de riz et de maïs et des estimations de production revues à la hausse en Australie, au Canada et en Russie, qui ont contribué à faire baisser les prix du blé.

- Les prix des huiles végétales ont augmenté de 4,2 % depuis novembre, pour atteindre son plus haut niveau depuis juillet 2014. Les cotations d'huile de palme et de soja ont augmenté : pour le palme, en raison de la faiblesse des réserves mondiales et de stocks restreints, et pour le soja, du fait des perspectives anticipant une utilisation accrue de soja dans les secteurs ayant recours aux biocarburants en Amérique du Nord et du Sud.

-L'indice FAO des produits laitiers a également augmenté de 3,3 % depuis novembre, principalement en raison d'une hausse des prix du beurre, du fromage et du lait entier en poudre et d'une production restreinte en Union européenne et en Océanie.

-Les prix du sucre, bien qu'en hausse de près d'un tiers sur l'année, ont diminué de 8,6 % lors du dernier mois de 2016. Cette forte baisse s'explique principalement par un affaiblissement constant du real brésilien face au dollar américain et par des prévisions annonçant une hausse de 18 % de la production de sucre dans le centre sud du Brésil, la principale région productrice de canne à sucre du pays.

-L'indice des prix de la viande a baissé de 1,1 % depuis novembre. En 2016, sa valeur moyenne affichait une baisse de 7 % par rapport à 2015, principalement en raison de la chute des prix internationaux de viande bovine et de volaille.