Process Alimentaire / Flash IAA / Loi Alimentation : 50 % de produits de qualité dans les cantines

Loi Alimentation : 50 % de produits de qualité dans les cantines

Pierre Christen |  29 Mai 2018 | 

Nombre de médias ont mis l'accent sur la disposition de la loi Alimentation imposant davantage de bio dans les cantines. Une vision restrictive du contenu de l'article 11 de la loi Alimentation. Celui-ci a été adopté après de vifs débats autour de la place des produits végétaux. Néanmoins, le texte final ne diffère pas de ce qui avait été validé lors du travail parlementaire en Commissions.

En substance, le texte prévoit qu'au 1er janvier 2022, les repas servis dans les cantines publiques comprendront 50 % de produits répondant à plusieurs possibilités :

- acquis selon des modalités prenant en compte les coûts imputés aux externalités environnementales,

- issus de l'agriculture bio (le texte fixe un minimum de 20 %)

- bénéficiant de l'écolabel pêche,

- ou bénéficiant d'autres signes et mentions s'ils respectent des règles favorisant la qualité des produits ou la préservation de l'environnement.

Un décret devra préciser les signes et mentions autorisées. Mais ce dernier point renvoie à l'article L 640-2 du Code rural et de la pêche maritime , ce qui pourrait ainsi permettre aux produits sous appellation contrôlée, sous Label Rouge ainsi qu'aux produits fermiers d'être intégrés.

En parallèle, les députés ont confirmé l'obligation pour les restaurants publics de plus de deux cents couverts par jour en moyenne à l'année de présenter un plan pluriannuel de diversification des protéines, incluant des alternatives à base de protéines végétales.