Process Alimentaire / Flash IAA / Loi Travail : « une réforme porteuse de solutions », pour Coop de France

Loi Travail : « une réforme porteuse de solutions », pour Coop de France

Pierre Christen |  4 Septembre 2017 | 

Dans un communiqué, Coop de France réserve un bon accueil à la réforme du travail présentée par le gouvernement le 1er septembre.

Pour l’organisation, qui représente les 2600 entreprises coopératives agricoles et agroalimentaires, cette réforme clarifie les domaines respectifs de la négociation de branche et celle de l’entreprise en confiant aux branches professionnelles de nouvelles compétences (en particulier sur le CDD).

Coop de France se réjouit de la simplification du compte pénibilité, « qui permettra aux entreprises de se concentrer sur la prévention des risques professionnels ».

Et accueille favorablement la création du Comité social et économique (CSE), fusion du comité d'entreprise (CE), du comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) et des délégués du personnel pour les entreprises de plus de 11 salariés. «C’est une source d’équité pour les salariés et pose les conditions d’un dialogue professionnel efficace et serein au sein des entreprises », affirme l’organisation présidée par Michel Prugue.

Coop de France rappelle que 90 % des 2600 entreprises coopératives agricoles et agroalimentaires sont des TPE et PME. La réforme permettra aux TPE (moins de 20 salariés) de négocier directement avec un représentant des salariés non élu et non mandaté par un syndicat.

Pour les entreprises comprenant entre 20 et 50 salariés, la réforme prévoit une négociation avec un élu du personnel non mandaté.