Process Alimentaire / Flash IAA / Moon Harbour lance sa distillerie à Bordeaux

Moon Harbour lance sa distillerie à Bordeaux

Laurence Haxaire |  13 Novembre 2017 | 

Moon Harbour a finalisé son investissement et inauguré son outil de production en septembre après cinq ans de réflexion et d'essais concluants. 600 m2 flambant neufs sur un terrain vague du port de Bordeaux, accolés à un ancien bunker allemand accueillant le chai de 380 m2. A l'origine de l'histoire, deux amis grands amateurs, Yves Médina et Jean-Philippe Ballanger, le directeur général de Jock -les fameuses crèmes dessert bordelaises crées en 1938. Dès le début de l'aventure, ils embarquent le Master blender écossais John McDougall, emballé par l'originalité de l'affaire, mais aussi le fabricant d'alambics Jean-Louis Stupfler. En attendant l'installation industrielle, l'équipe avait lancé Pier 1, un assemblage de whiskies maturé en fûts de chêne de Sauternes, et Pier 2, maturé en fûts de Pessac Léognan. Les co-gérants avaient bien noté que les français sont les premiers consommateurs de whisky au monde, et leurs voisins espagnols, les premiers de gin haut de gamme ! Aussi, la première fabrication maison disponible, en attendant la maturation des premiers distillats en whisky (il faut trois ans et un jour), est un Gin Premium aromatisé, entre autres, au piment d'Espelette régional...

L'orge malté actuellement distillé a été planté et récolté spécifiquement par un agriculteur local à Saint-Jean-d'Illac. 250 tonnes seront transformées chaque année, ainsi que 100 tonnes de maïs malté, car au-delà du traditionnel, c'est bien à l'atypique que l'entreprise est vouée ! C'est d'ailleurs pour cette raison que les deux alambics fabriqués sur-mesure (11 hl chacun) ont des colonnes alvéolaires et non à plateaux, autorisant une seule distillation contre deux à trois traditionnellement, et conférant aux spiritueux des arômes ronds spécifiques. 3 M€ ont été investis par Moon Harbour pour un chiffres d'affaires 2017 estimé à 0,6 M€, doublé en 2018. Deux nouveaux salariés rejoindront les huit premiers d'ici décembre. Objectif à terme : 200000 bouteilles annuelles.