Process Alimentaire / Flash IAA / Placé en liquidation judiciaire, l’avenir de Doux sera scellé le 18 mai

Placé en liquidation judiciaire, l’avenir de Doux sera scellé le 18 mai

Pierre Christen |  5 Avril 2018 | 

Mercredi 4 avril, le tribunal de Commerce de Rennes a – sans surprise – placé le groupe Doux en liquidation judiciaire. Une décision assortie d’une poursuite d’activité jusqu’au 31 mai. Ce qui libère les actionnaires du groupe volailler, Terrena et la saoudien Al Munajem, des dettes accumulées, et en particulier du couperet de l’amende européenne infligée pour fraude à la subvention. Elle s’établissait à plus de 80 M€ et devait être potentiellement acquittée en fin de semaine.

Le tribunal de Commerce de Rennes s’est donné jusqu’au 18 mai pour rendre sa décision quant aux offres de reprise déposées. Celle proposée par le binôme LDC - Al Munajem en lien avec les coopératives Terrena, Triskalia et la société Les Volailles de Plouray a la faveur des salariés, des syndicats et des Pouvoirs publics. Elle apparaît mieux-disante sur le plan de l’emploi que celle proposée par le groupe ukrainien MHP.