Process Alimentaire / Flash IAA / Surgelés : la Compagnie des Desserts prend pied en Angleterre

Surgelés : la Compagnie des Desserts prend pied en Angleterre et change d'actionnaires

Pierre Christen |  3 Janvier 2017 | 

Spécialiste des desserts surgelés dédiés à la restauration, la Compagnie des Desserts renforce sa position de fabricant et distributeur leader sur le marché européen. Le groupe français vient d'acquérir Destiny Foods, une référence de la pâtisserie surgelée haut de gamme sur le marché britannique du foodservice. Celle-ci réalise un chiffre d'affaires de 15 millions d'euros et compte un outil de production à Manchester.

Les deux entreprises avaient déjà noué des liens commerciaux et misent désormais sur leur complémentarité. « La consolidation de nos chiffre d'affaires en Angleterre va faire de nous un fournisseur incontournable de desserts surgelés dans ce pays et Destiny va nous permettre d'offrir à nos clients, dans le reste de l'Europe, une nouvelle gamme de pâtisseries typiquement anglo-saxonnes », se réjouit Didier Barral, co-fondateur de la Compagnie des Desserts. « Nous allons croiser nos savoir-faire et nos gammes, suivre nos clients sur l'Europe continentale et vendre chez nous les produits français haut de gamme fabriqués par La Compagnie des Desserts », ajoute Richard Watts, qui reste aux commandes de Destiny Foods, en tant que directeur général.

Fort d'un chiffe d'affaires de 61 M€ (+12%), de quatre usines en France (trois pour les pâtisseries surgelées et une pour les glaces) et de filiales commerciales en Espagne, Royaume-Uni, Suisse et États-Unis, la Compagnie des Desserts entame une phase de développement accru à l'international. Une stratégie illustrée cet été par l’acquisition des glaces Mont-Blanc Dessert à New-York.

Pour financer cette nouvelle étape du groupe fondé dans les années 80, les fonds Argos Soditic sont entrés majoritairement au capital aux côtés de CM-CIC Investissement et des fondateurs Didier et Sylvie Barral, qui mettent ainsi en place une transition progressive. De nouveaux managers vont à terme prendre la responsabilité du groupe. Philippe Bonny, qui entre aussi au capital de l'entreprise, en assurera la présidence. Il a dirigé Hubert/Coup de Pates jusqu'en 2015.