Process Alimentaire / Flash IAA / [Vidéo]. Pourquoi la taxe farine est supprimée

[Vidéo]. 2 minutes pour comprendre pourquoi la taxe farine est supprimée

Pierre Christen |  21 Novembre 2016 | 

Jeudi 17 novembre, lors des discussions sur le projet de budget 2017, les députés ont décidé de la suppression de la taxe farine. La principale raison : répondre aux difficultés financières du secteur de la meunerie. « Même si le gouvernement a évoqué une possible seconde délibération, nous sommes soutenus par le groupe socialiste à l'Assemblée qui a indiqué qu'il était opposé à toute hausse d'une taxe alimentaire. Cette première victoire est une belle perspective dont l'aboutissement permettra à la meunerie française de retrouver rentabilité et compétitivité pour s'inscrire dans l'avenir et répondre aux attentes des consommateurs », a réagi Lionel Deloingce, président de l'ANMF (Association nationale de la meunerie française).

Cette taxe farine fait partie des taxes à faible rendement pointées du doigt par le rapport des députés Véronique Louwagie et Razzy Hammadi publié en juin 2016. Le tarif de la taxe est de 15,24 euros par tonne de farine, semoule ou gruaux de blé tendre. Son produit, qui devrait être d’environ 64 millions d’euros en 2016, se caractérise par une grande stabilité, puisqu’il était de 63 millions d’euros en 2010.

En vidéo "2 minutes pour comprendre pourquoi il fallait bien supprimer la taxe farine" :