Process Alimentaire / Ingrédients / Avec Beyond Meat, les analogues de viande s’installent en Europe

Ingrédients

Avec Beyond Meat, les analogues de viande s’installent en Europe

Amélie Dereuder |  3 Juin 2019 | 

Beyond Meat confirme fin mai son arrivée sur le territoire européen. Déjà commercialisé en Belgique, aux Pays-Bas et au Royaume-Uni, le célèbre Beyond Burger sera bientôt produit à Zoeterwoude (Pays-Bas). Crédit photo Beyond Meat

Après son entrée en bourse, la très médiatique société Beyond Meat confirme fin mai son arrivée sur le territoire européen. Déjà commercialisé en Belgique (Delhaize), aux Pays-Bas (Albert Heijn) et au Royaume-Uni (Tesco), le célèbre Beyond Burger sera bientôt produit à Zoeterwoude (Pays-Bas) pour réduire son empreinte carbone. Jusqu’à présent, ce substitut de viande hachée de bœuf est exclusivement fabriqué aux États-Unis. Pour une solution qui mettait en avant un moindre impact environnemental, cela n’était pas cohérent de l’importer d’aussi loin. La société créée en 2009 a donc noué un partenariat avec son distributeur en Europe, Zandbergen World’s Finest Meat, pour construire une nouvelle usine directement sur place et ainsi produire les analogues de produits carnés pour début 2020. Autre avantage, cela permet à Beyond Meat de se développer beaucoup plus rapidement en Europe, où la tendance du végétal bat son plein. D’autant que la concurrence s’intensifie.

La concurrence s’accélère

Tyson Foods, géant américain de la viande qui avait acheté des parts de la start-up en 2016, vient de revendre ses 6,5 % en avril tout en annonçant le lancement de son propre substitut cet été. Beyond Meat a noué un partenariat pour fournir l’enseigne de fast-food Calr’s Jr mais Impossible Foods et son whopper végane vendu par Burger King aux États-Unis ont beaucoup plus fait parler d’eux en avril. De son côté, McDonald’s a lancé son Big Mac sans viande en Allemagne, avec un haché végan produit par Nestlé. Baptisé Incredible Burger, cet analogue sera commercialisé également en Autriche, en Belgique, au Danemark, aux Pays-Bas et dans les pays nordiques dans la gamme Garden Gourmet. Nestlé va aussi lancer une version « Awesome Burger » pour le marché américain, de quoi ajouter un concurrent de plus à Beyond Meat.

Au menu : protéines végétales, huiles, arômes et solutions colorantes

Côté formulation, la recette de l’entreprise californienne comprend des isolats de protéines de pois, de l’huile de colza, de tournesol et de coco, de la maltodextrine, de l’amidon, ainsi que différents additifs et arômes. La couleur est obtenue par des extraits de betterave et de roucou. Il contient 28 % de protéines et 27 % de matières grasses.

Impossible Foods a revu sa composition en début d’année, la nouvelle version étant fabriquée avec des concentrés et isolats de protéines de soja, des huiles de tournesol et de coco, des arômes, des amidons, du dextrose, des additifs, des vitamines… La teinte rouge est due à la présence de Leghémoglobine de soja, obtenue par OGM. Le soja est également génétiquement modifié. Le burger contient 16 % de protéines et 12 % de matières grasses.

Nestlé a opté pour une solution aux protéines de soja et de blé, aux huiles de colza et de coco, des arômes, des additifs, du concentré de spiruline. Le burger est coloré avec des colouring foodstuffs de betterave, de carotte et de paprika. Cette recette compte 17 % de protéines et 9,2 % de matières grasses.

Pour comparaison, un steak haché de bœuf contient entre 23 et 25 % de protéines et un taux de matières grasses qui évolue entre 5 et 20 % selon les références. Il contient aussi moins de sel que ces analogues.