Process Alimentaire / Ingrédients / FI Europe Innovation Awards 2017: les premières impressions des lauréats

Ingrédients

Food Ingredients Europe Innovation Awards 2017 : les premières impressions des lauréats

Amélie Dereuder |  4 Décembre 2017 | 

Ingredion a reçu le trophée « naturel et clean label » sur le Food Ingredients Europe 2017. En photo : Davy Luyten, responsable marketing EMEA et Séverine Bensa, responsable marketing texture Europe.

La cérémonie des FI Europe Innovation Awards qui récompense les ingrédients les plus innovants des deux dernières années s’est tenue le 28 novembre à 18h30. Process Alimentaire a recueilli les premières impressions des gagnants les plus emblématiques du salon.

Innovation "Clean label et naturel" : Ingredion

Impossible de faire l’impasse sur le clean label cette année sur le salon Food Ingredients 2017 à Francfort. Dans la catégorie naturel et clean label, Ingredion a convaincu le jury avec ses farines de riz fonctionnelles Homecraft Create. « Nous avons commencé le travail sur cet ingrédient il y a 18 mois en partant de deux constats : les consommateurs préfèrent un étiquetage farine plutôt qu’amidon et le riz est la base qu’ils privilégient par rapport à du blé, du manioc... », explique Davy Luyten, responsable marketing EMEA chez Ingredion. « Nous avons présenté au concours un dessert type riz au lait où le lait est remplacé par notre farine et de l’eau pour apporter le crémeux, la viscosité et la rondeur en bouche. On observe également une meilleure libération d’arôme et une capacité opacifiante. Ce qui est intéressant, c’est qu’elle peut être utilisée dans beaucoup d’autres applications comme les soupes, les sauces et les plats cuisinés où elle stabilise la texture », continue-t-il. Et la récompense ? « Nous sommes fiers d’avoir gagné et cela prouve encore plus notre légitimité dans le clean label. C’est aussi extrêmement motivant pour les équipes et cela nous a tous redonné de l’énergie ! »

Champion "Développement Durable" : Loders Croklaan

Dans le domaine du développement durable, c’est Loders Croklaan (récemment repris par Bunge) qui a gagné la palme pour l’amélioration de sa chaîne d'approvisionnement sur l’huile de palme. « Le développement de ce sourcing durable a commencé il y a deux ans et sur la dernière année, nous avons été aidé par Greenpeace. Concrètement, nous pouvons tracer l’huile jusqu’au moulin pour les approvisionnements Indonésie et même jusqu’à la plantation pour celles que nous gérons en Malaisie », relate Pedro Leal, directeur ventes et marketing chez Loders Croklaan. « Cette récompense, c’est la reconnaissance de notre leadership sur le développement durable dans le palme. Nous nous en doutions un peu et je pense que l’on peut dire que nous la méritons avec tout le travail qu’a fourni l’équipe ! », conclut-il.

Champion "Bio" : Herba Ingredients

Herba Ingredients a été désigné champion dans la catégorie « bio ». En photo : Fernando Medina Sundheim, responsable compte clé Europe.

Le bio a le vent en poupe, en particulier dans le domaine du babyfood. Herba Ingredients (Ebro Foods) s'est distingué avec sa farine de riz bio destinée à l’alimentation infantile, entièrement traçable depuis sa culture en Espagne. « La difficulté pour établir une telle filière est de combiner les caractéristiques des deux cahiers des charges. Il fallait un très faible taux de métaux lourds, de contaminants et de pesticides. Nous avons opté pour une culture de 4000 ha de riz sous la houlette du groupe Ebro, dans le Sud de l’Espagne car c’est là qu’on trouve les plus bas taux d’arsenic », explique Fernando Medina Sundheim, responsable compte clé Europe pour Herba Ingredients. En termes d’ingrédients, la société propose des farines fonctionnelles et natives, de riz blanc et de riz brun. « Ce trophée récompense la coopération entre les équipes agronomiques, production et commerciales. Nous en sommes très contents et cela apporte une motivation additionnelle pour les équipes terrain », conclut-il.


Innovation "En croissance" : Erie

Dans la catégorie des marchés en croissance, l’Américain Erie (qui dispose d’une filiale en France) a été récompensé pour ses Milk Protein Crisps, des inclusions protéinées et extrudées. Avec 90 % de protéines de lait et peu de matière grasse, elles peuvent être consommées aromatisées comme snack ou utilisées comme ingrédients dans les barres ou les céréales du petit-déjeuner. « Ce qui fait l’innovation de ce produit, c’est qu’il présente la même composition que le lait de vache, à savoir 80 % de caséine et 20 % de lactosérum. Le goût est ainsi beaucoup plus neutre que les produits extrudés issus de lactosérum et il est possible de monter à 90 % de protéines sur produit sec au lieu de 60 à 80 % », remarque Daniel Butel, directeur commercial Amérique latine et Afrique pour Erie. Elles se conservent deux ans. Toutes les formes et aromatisations sont réalisables, ce qui permet de les inclure dans beaucoup de produits de snacking. «Nous pensions avoir de bonnes chances de gagner, notamment car cet ingrédient améliore le profil nutritionnel dans de nombreuses catégories comme les produits panifiés, les céréales, la confiserie… Notre plus, c’est que nos crips sont déjà commercialisées et nous avions des applications à montrer au jury », termine-t-il.

Innovation "Étapes de la vie"

Dans la catégorie « Étapes de la vie », le jury a récompensé Novozymes. En photo : Frederick Mejlby, directeur marketing monde, et Benjamin Thieringer, responsable lancement mondial.

Sans surprise, car seul représentant dans la catégorie « Etapes de la vie », Novozymes a remporté le trophée pour Formea, une enzyme microbienne (dérivée de levures modifiées) qui scinde les protéines de lait pour les rendre moins allergisantes. Destinée à la nutrition infantile, elle est considérée comme un ingrédient prometteur pour réduire le risque de réactions allergiques. « Notre endopeptidase est plus régulière et permet d’obtenir des produits finis plus homogènes en termes de composition. Elle confère également un goût moins amer que celle issue d’animaux. En plus, elle peut s’utiliser dans les produits kasher ou halal », précise Frederick Mejlby, directeur marketing monde pour Novozymes.


Innovation "Reformulation et réduction" : DSM

La catégorie « Reformulation et réduction » a certainement été la plus bataillée du concours vu le nombre de candidatures. C’est finalement DSM qui a été retenu pour ses cultures DelvoCheese CT-Light, qui permettent de réduire la teneur en matières grasses du fromage en utilisant du lait écrémé mais en conservant la consistance du fromage classique. «Nos cultures permettent de remplacer les globules gras du lait par de l’eau, sans utiliser d’additifs ou de stabilisants. Elles accélèrent aussi la maturation, ce qui veut dire moins de temps, de réfrigération et de gaz à effet de serre », note Gert van den Hoven, spécialiste application fromage chez DSM. « Nous pensions avoir de bonnes chances de gagner cette récompense au vu du gros travail réalisé pour le développement et la mise sur le marché de cette culture. Les bénéfices sont aussi très avantageux pour les fromagers industriels. En tout cas, nous sommes très fiers que notre DelvoCheese ait ainsi été récompensé et nous sommes contents que nos efforts pour aider nos clients à satisfaire les consommateurs en limitant leurs coûts aient porté leur fruits ! », termine-t-il.

Innovation "Performance nutritionnelle" : Arla Food Ingredients

Arla Foods Ingredients a été récompensé par le trophée « performance nutritionnelle ». Il a été présenté par Thomas Ullerich Andersen, responsable des ventes santé et performance.

Arla Food Ingredients a gagné le trophée de la performance nutritionnelle avec Lacprodan DI-9213, une protéine de lactosérum permettant de conserver la transparence de l’eau et des boissons sportives sans sucre ni matière grasse. Elle a également une bonne digestibilité. « La tendance pour les protéines est en train de devenir mainstream et ne concerne plus uniquement les sportifs. On observe de plus en plus de consommateurs qui veulent un mode de vie sain et actif, avec une pratique sportive régulière. Par contre, ils ne veulent pas de poudre de lactosérum à diluer, mais plutôt des boissons prêtes à consommer qui ont bon goût », note Thomas Ullerich Andersen, responsable des ventes santé et performance chez Arla Foods Ingredients. « Nous avons donc développé une protéine de lactosérum qui permet un enrichissement de 2 à 6 % de protéines et dont le goût reste agréable. Elle peut s’inclure dans des eaux fonctionnelles vu sa transparence et elle est stable à température ambiante. On ne peut pas trouver mieux sur le marché actuellement ! », s'enthousiasme-t-il. « Nous espérions recevoir le trophée car nous savions que notre ingrédient était vraiment un bon produit. C’est aussi une fierté d’être reconnu et l’équipe s’en est réjoui ! »