Process Alimentaire / Ingrédients / Ferrero craque pour le biscuit

Ingrédients

Ferrero craque pour le biscuit

Amélie Dereuder |  11 Mars 2019 | 

En exclusivité en France, Ferrero va lancer en mai Nutella Biscuits, un biscuit de type sablé fourré avec la célèbre pâte à tartiner. Crédit photo Ferrero

Trois ans après B-ready, Nutella récidive en mai prochain avec un biscuit fourré, Nutella biscuits, lancé en exclusivité en France, où la marque détient 70 % du marché de la pâte à tartiner. Avec ce produit fabriqué à Balvano (Italie), il ne s’agit plus de viser le segment du petit-déjeuner, mais bien la pause gourmande en famille ou entre amis, avec un sachet stand-up refermable de 304 g (prix conseillé de 3,19€). Ce biscuit a été testé pendant un an sur huit magasins français et les résultats s’annoncent excellents : lors de l’expérimentation, il enregistrait un taux de pénétration de 23 % et un taux de ré-achat de 60 %, bien au-dessus des moyennes. On peut donc s’attendre à une performance digne des glaces Kinder et Kinder Bueno l’an dernier !

Le biscuit de type sablé est croquant et fourré avec du Nutella. La forme originale a demandé cinq ans de R&D aux équipes du laboratoire d’Alba en Italie. Elle évoque un fond de mini-tartelette (5 cm de diamètre) avec un couvercle et un sertissage de chocolat. D’après Ferrero, la difficulté est de conserver le croquant du biscuit et de garder le goût et la consistance du Nutella à l’intérieur. Ce qui veut dire sans transfert d’humidité ni oxydation des matières grasses.

Une forme brevetée

Les dimensions du socle et du couvercle doivent varier le moins possible pour assurer une bonne combinaison. Un brevet qui pourrait correspondre à ce produit a été déposé par Soremartec, filiale du groupe italien. Il précise que le premier fourrage (ici le Nutella) est scellé par un second fourrage ayant un point de fusion plus élevé (ici un mélange à la poudre de cacao). Il a aussi l’avantage de solidariser le couvercle et le socle. Le brevet CA2995226 explique également comment le fabriquer.

Ce lancement intervient deux mois après que Milka (Mondelez) ait lancé Patamilka en France, concurrençant directement la pâte à tartiner de Ferrero. Avec Nutella biscuits, le groupe italien va rivaliser dans d’autres rayons.

La composition du Nutella Biscuit:

Pâte à tartiner aux noisettes et au cacao 40 % (sucre, huile de palme, noisettes 13 %, lait écrémé en poudre 8,7 %, cacao maigre 7,4 %, lécithine de soja, vanilline), farine de froment 32 %, graisses de palme et palmiste, sucre de canne 9 %, lactose, son de blé, lait en poudre, extrait en poudre de malt d’orge et de maïs, miel, poudre à lever, cacao maigre, sel, amidon de froment, farine d’orge malté, lécithine de soja, vanilline.