Process Alimentaire / Ingrédients / Le café n'est plus classé "probablement cancérogène"

Nutrition

Le café n'est plus classé "probablement cancérogène"

Amélie Dereuder |  20 Juin 2016 | 

Le groupe de travail du Centre International de Recherche sur le Cancer n'a trouvé aucune preuve concluante d'un effet cancérogène du café et l'a placé dans la catégorie « Inclassable ». Crédit photo Fotolia © sebra

Après la viande et les charcuteries, le Centre International de Recherche sur le Cancer (Circ) a évalué la cancérogénicité des boissons consommées très chaudes, comme le café et le maté. Il y a quelques bonnes nouvelles pour l'industrie. Le groupe de travail de 23 experts n'a trouvé aucune preuve concluante d'un effet cancérogène du café et du maté et les a placés dans la catégorie « Inclassable ». Le café était depuis 1991 dans le groupe 2A, c'est-à-dire classé "Probablement cancérogène". Près de 500 études épidémiologiques ont été analysées. Les résultats ont montré que la consommation de café n'a aucun effet cancérogène pour les cancers du pancréas, du sein et de la prostate. Une réduction du risque a même été observée pour les cancers du foie et de l'endomètre. Les études n'ont pas démontré de différences significatives de risque de cancérogénicité selon la variété de café ou son process. Toutefois, la catégorie « Inclassable » ne permet pas de dire que la consommation est complètement sûre. Le thé n'a quant à lui pas été évalué cette fois-ci, mais la précédente monographie du Circ l'avait également positionné dans la catégorie « Inclassable ».

Des risques pour la consommation de boissons très chaudes

Les experts ont quand même décrété que les boissons (y compris de l'eau) bues à plus de 65°C sont « probablement cancérogènes » pour l'Homme (groupe 2A). Le risque le plus élevé concerne le cancer de l’œsophage, mais les données sont limitées. La majorité de ces cancers surviennent dans certaines régions d'Asie, d'Amérique du Sud et d’Afrique de l'Est, où l'on boit fréquemment des boissons très chaudes. « Ces résultats laissent penser que la consommation de boissons très chaudes est une cause probable de cancer de l'œsophage et que c’est la température, plutôt que les boissons elles-mêmes, qui semble être en cause », explique le Dr Christopher Wild, directeur du Circ. Selon les estimations de 2012, 400 000 décès ont été causés par des cancers de l’œsophage ce qui représente 5 % de tous les décès par cancer. La proportion imputable à la consommation de boissons très chaude n'est pas connue.


ISM Prosweet

29 Janvier - 1 Février 2017 , Koelnmesse à Cologne, Allemagne

BioFach

15 - 18 Février 2017 , Messe Nürnberg, Nuremberg, Allemagne

CFIA Rennes

7 - 9 Mars 2017 , Centre des Expositions de Rennes

Sandwich and Snack Show

15 - 16 Mars 2017 , Centre des expositions Paris Porte de Versailles

MADE Paris

28 - 29 Mars 2017 , Centre des expositions Paris Porte de Versailles