Process Alimentaire / Ingrédients / Le sans résidus de pesticides fleurit en grandes surfaces

Ingrédients

Le sans résidus de pesticides fleurit en grandes surfaces

Amélie Dereuder |  1 Avril 2019 | 

Les Celliers Associés, Savéol et Andros ont lancé de nouvelles gammes sans résidus de pesticides. Cette démarche entre le bio et le conventionnel met en avant l’absence de pesticides quantifiables dans le produit fini.

Les produits chimiques cristallisent lees consommateurs. En conséquence, une offre sans pesticides a donc vu le jour ces dernières années. La tendance s’accélère avec de nombreux lancements en grandes surfaces.

Bonduelle a lancé en 2019 sa première gamme de salades 4e gamme et de maïs en conserve sans résidus de pesticides. On trouve en rayon depuis janvier de la mâche, de la laitue iceberg et des pousses d’épinard. Le maïs, lui, a été référencé en mars. Le groupe met en avant ses partenariats dans les Pays-de-Loire, en nord Vendée et en Bretagne pour les salades et avec des producteurs du Sud-Ouest pour le maïs.

De son côté, Les Celliers Associés commercialisent les jus « Sous le pommier », produits avec des pommes et des poires sans pesticides, insecticides, fongicides ni herbicides. Un parti-pris fort sachant que la pomme est l’un des fruits les plus traités en conventionnel. La société s’est associée à des producteurs de pommes bretons pour créer une filière certifiée par Bureau Veritas. Sont proposés un pur jus de pomme, un pur jus de pomme-poire et un jus pétillant de pomme.

Principalement des fruits et légumes

En janvier 2019, Prince de Bretagne, Savéol et Solarenn ont quant à eux mutualisé leurs expertises et ont créé un label « Cultivé sans pesticides » et une association : « Alliance Nature et Saveurs ». Les trois coopératives bretonnes, représentant 50 % de la production de tomates françaises, se sont entendues pour développer des gammes cultivées sous serre (et hors-sol) sans pesticides de synthèse. Une charte permet d’harmoniser les pratiques des 176 maraîchers de tomates. A terme, l’objectif est que 30 à 40 % de leur production soient labellisés. Pour l’instant, Savéol a lancé une dizaine de références.

Andros a mis sur le marché en début d’année Kidifruit pour les enfants de 3 à 8 ans. Cette gamme de fruits mixés en gourde, en tube et en pot est fabriquée avec des pommes, abricots, bananes, fraises, framboises, pêches, poires et mangues sans résidus de pesticides.

A la marque C’Zon, la société IDS (Hauts-de-France) commercialise également depuis 2019 sa première gamme de fruits sans pesticides, avec des framboises et des myrtilles en barquettes de 125 g.

Hors fruits et légumes, Alpina Savoie propose à partir d’avril 2019 des pâtes « Zéro résidu de pesticides » suite à son intégration dans le collectif Nouveaux Champs. Cette association s’est créé l’an dernier avec une cinquantaine d’acteurs des fruits et légumes. En 2019, elle étend son activité avec des produits céréaliers, des jus de fruits et des vins.

Le sans résidus de pesticides, c'est quoi?

Le sans résidus de pesticides est généralement caractérisé par la non-mesure de certaines molécules, soit par leur absence totale, soit par des taux inférieurs au seuil de quantification (inférieur à 0,01 ppm). Pour remplacer les traitements phytosanitaires, les agriculteurs ont recours à des techniques alternatives comme le désherbage mécanique ou animal, le labour en bande, le biocontrôle (insectes, oiseaux, huiles essentielles, phéromones...). Ou encore les filets anti-insectes, le piégeage de ravageurs, la plantation de haies et les coupes d’arbres pour les fruitiers.