Process Alimentaire / Ingrédients / Les boissons fermentées continuent de se développer

Ingrédients

Les boissons fermentées continuent de se développer

Amélie Dereuder |  4 Septembre 2017 | 

Wow lance Lively water, une gamme d'eaux aux fruits et aux probiotiques (Bacillus coagulans). Trois saveurs sont disponibles : concombre-citron vert, orange-gingembre ou framboise-pommeCrédit photo Wow.

Kéfir (lait ou eau fermenté), kombucha (thé fermenté) et autres boissons fermentées ont la cote en 2017. Si en Bretagne, on connaissait déjà le lait ribot, au plan national ce sont surtout les versions exotiques qui remportent un beau succès national et mondial. Selon le cabinet Innova Market Insight, le nombre de lancements mondiaux de kéfir a triplé entre 2011 et 2016 et la catégorie des yaourts à boire/boissons fermentées a quant à elle augmenté de 60 %. Ce type de produits s’est beaucoup développé en Amérique du Nord. Le kombucha y est souvent incontournable au rayon frais. Ces produits se développent encore en France, porté par la vague de boissons naturelles et santé. Kefirs et kombucha mettent en avant les bénéfices autour de la digestion, du microbiote intestinal, car les allégations santé des probiotiques n’ont pas été approuvées.

Au niveau des lancements français, Paysan Breton a lancé en février deux laits fermentés inspirés du Laban oriental. La marque de la coopérative Laïta a donc opté pour des arômes thé vert et rose-poire pour rester dans l’exotisme.

En juin, c’est l’entreprise Nature et Aliments, spécialisée dans les produits bio qui a élargi sa gamme de ferments. Elle proposait déjà des grains de kéfir de lait pour réaliser sa boisson soi-même à partir de lait et a ajouté une référence de grains de kéfir de fruits, composés d’autres souches de levures et de bactéries. La boisson se réalise sur une base eau sucrée à laquelle le consommateur peut ajouter des fruits.

Une des dernières nouveautés est Lively water de Wow, entreprise londonienne qui s’est fait connaître avec ses boissons aux graines de chia. Ici, il s’agit d’une gamme de trois eaux riches en probiotiques, aux saveurs concombre-citron vert, orange-gingembre ou framboise-pomme. Elles contiennent 15 % de jus de fruit ainsi qu’environ 1 milliard de Bacillus coagulans. La société explique que ces bactéries « aident à une meilleure absorption des protéines » et sont « bonnes pour la préservation de la flore intestinale».

Si la tendance des boissons fermentées se poursuit, il est fort probable que de « nouveaux » produits fassent leur apparition en reprenant d’autres recettes traditionnelles. La diversité est grande entre les pays de l’Europe de l’Ouest et l’Asie. A quand un lassi, un koumis ou kvas dans les linéaires ?