Process Alimentaire / Ingrédients / Les desserts végétaux colonisent le rayon ultra-frais

Ingrédients

Les desserts végétaux colonisent le rayon ultra-frais

Amélie Dereuder |  12 Février 2018 | 

Beaucoup d’acteurs misent sur les desserts végétaux. Un des derniers en date est Andros, qui vient de lancer dix desserts sur base amande et coco sous le nom « Gourmand & Végétal ». Crédit photo Andros.

Face à l’érosion de la consommation de l’ultra-frais laitier, les marques choisissent de se tourner vers des produits alternatifs, en particulier le bio, les laits de brebis et de chèvre et les desserts végétaux. En termes d’innovation et de lancement, c’est cette dernière catégorie qui mène le jeu. Kantar a par exemple noté une augmentation de 9 % du nombre d’actes d’achat de produits au soja en 2017. 17,3 % des foyers ont déjà acheté des desserts au soja.

Les derniers lancements relatifs à ce segment sont ceux d’Alpro (Danone). Une quinzaine de références au soja (crèmes et alternatives au yaourt) sont en train de s’installer dans le rayon ultra-frais. St Hubert a aussi diversifié sa gamme avec les « Petits Plaisirs soja » avec des liégeois chocolat ou café et un riz onctueux à la vanille au troisième trimestre 2017. Sojade (Triballat Noyal) fait face à ces divers concurrents en élargissant sa gamme So Soja en mars avec un substitut de yaourt au soja saveur « thé matcha framboise». Il associe la fraîcheur de la framboise au goût typé du thé matcha. La société bretonne avait déjà lancé des références au chanvre, So Chanvre, et à l’avoine, So Avoine en fin d’année dernière. Bjorg (Wessanen) a mis au point « Douceur Végétale», une gamme de desserts bio au soja pour le rayon ultra-frais début 2018. Il existe quatre références, sources de protéines et pauvre en acides gras saturés : nature, jus de citron, chocolat et abricot. Le soja n’est d’ailleurs plus la seule alternative végétale au lait. La marque a aussi imaginé trois desserts à l’amande aux saveurs vanille, chocolat et caramel. Grandeur Nature (Laiterie Le Gall) vient de développer des desserts bio à l’amande. Une référence nature et une au chocolat commencent la gamme. Ce fruit à coque est aussi mis à l’honneur chez Biochamps (JPS Lait SAS) et Evernat (Bonneterre). Des lancements mis à l'honneur au dernier Natexpo.

Le soja n’est plus la seule alternative au lait

En février, Andros tente également sa chance avec « Gourmand & Végétal », dix desserts sur base amande et coco. Les quatre à l’amande sont plutôt axés sur des notes chaudes comme la vanille, le chocolat, le caramel ou les noisettes grillées. Les références au coco reprennent l’idée des yaourts brassés avec des morceaux de fruits, ici de l’ananas, de la framboise, de la fraise, du citron... Michel et Augustin profitent de ce début d'année et de l’image positive du lait de coco pour lancer deux nouveaux desserts : une mousse au chocolat et des perles de tapioca sur coulis de mangue-passion. Un nouveau produit qui fait penser à celui de Coconut Collaborative, une mousse au chocolat au lait de coco sortie en janvier. Les desserts végétaux ont aussi inspiré le Breton Biogroupe avec sa marque Ya ! Ces bases fermentées à l’amande, au riz, à la noix de coco ou à l’avoine sont commercialisées depuis 2017. Enfin, Eurial a mis au point « A Bicyclette », des desserts ayant pour base un mix d'avoine, d'amande et de riz. La stratégie du mélange pour apporter une texture et un goût céréalier agréables a été peu exploitée jusqu’à présent. Il existe cinq références : nature, framboise, citron, cerise et chocolat.

Retrouvez les dernières actualités du marché ultra-frais dans Process Alimentaire de mars!